Les lauréats de l'appel d'offres sur l'autoconsommation électrique Les lauréats de l'appel d'offres sur l'autoconsommation électrique

Le gouvernement dévoile les lauréats de l’appel d’offres sur l’autoconsommation électrique

Ségolène Royal a rendu publique jeudi 24 novembre dernier la liste des 72 lauréats de l’appel d’offres visant à développer les installations de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables en autoconsommation. Ces lauréats bénéficieront tous d’une valorisation financière pour l’électricité autoconsommée selon les modalités permises par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Allant de pair avec le développement des énergies renouvelables et la diminution progressive des coûts de production (du solaire notamment), l’autoconsommation d’électricité laisse présager de fortes perspectives de développement. Si elle reste pour le moment largement minoritaire du fait d’un prix de l’électricité particulièrement faible en France, le nouveau dispositif de soutien financier prévu dans le cadre de l’appel d’offres du gouvernement pourrait permettre de dynamiser la filière et de réduire la période de retour sur investissement.

Lire aussi : Energie solaire : la France se tourne vers l’autoconsommation

Lancé au printemps dernier, cet appel d’offres concernait des installations de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables (solaire, petite-hydro, moulins, etc.) en autoconsommation de puissance intermédiaire comprise entre 100 et 500 kWh. 72 entreprises ont été sélectionnées et autorisées à consommer l’énergie qu’elles produisent ou à la valoriser auprès d’un tiers. Elles bénéficieront d’une prime à un prix pondéré de 40,88 €/MWh.

Lire aussi : Que contient l’appel d’offres sur l’autoconsommation lancé par le gouvernement ?

Les projets retenus représentent 26,4 millions d’euros d’investissements pour une puissance totale de 20,59 MW et permettront de produire 24 GWh d’électricité verte chaque année. Parmi ces projets lauréats, 28 se sont engagés à favoriser l’investissement participatif et verront donc leur prime majorée de 5 €/MWh. « Un tel engagement reflète un ancrage territorial des projets et un souhait des citoyens et collectivités de s’approprier la production énergétique. En ce sens, le financement participatif constitue un des leviers de la transition énergétique« , explique le ministère de l’Energie dans un communiqué.

Rappelons que cet appel d’offres n’est pas encore clôt. Il prévoit en effet une seconde période de candidatures (pour une puissance identique de 20 MW) qui prendra fin le 2 mars 2017.

Crédits photo :

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 18 Juin 2015
Dans un nouveau rapport publié ce lundi 15 juin 2015, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) tire une nouvelle fois la sonnette d'alarme en matière de réchauffement climatique et demande des engagements supplémentaires de la part des Etats pour limiter à…
mar 15 Jan 2013
L'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) vient de lancer son site internet où est publié le tout premier Atlas mondial sur l'énergie solaire et éolienne. Irena est une agence dont l'objectif est de promouvoir le combat contre le réchauffement…
mar 24 Nov 2015
Avec le projet de Dorenell, l’Ecosse souhaite renforcer la part de l’énergie éolienne dans son mix énergétique. Avec ce nouveau parc éolien confié à la filiale d’EDF spécialisée dans les énergies renouvelables, le pays gagnera au minimum 177 MW d’énergie…
lun 17 Nov 2014
C'est à Dunkerque, commune du nord de la France idéalement située aux abords de la mer du Nord, que se dessine un des projets d'une filière naissance, celle de l'éolien offshore français. Le chaudronnier CMP Dunkerque, spécialiste de la soudure haute technicité,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *