Gaz : pas de difficultés d'approvisionnement à prévoir cet hiver Gaz : pas de difficultés d'approvisionnement à prévoir cet hiver

Gaz : pas de difficultés d’approvisionnement à prévoir cet hiver

gaz

Malgré la forte activité des centrales à gaz en cette période de l’année, les besoins en gaz de la France devraient être couverts cet hiver, même en cas de grand froid, ont assuré mardi les gestionnaires des réseaux français de gazoducs, GRTgaz et TIGF. Les ressources françaises sont à ce jour suffisantes pour alimenter les réseaux gaziers et participer à la production d’électricité.

Les opérateurs gaziers s’en font l’écho depuis plusieurs années déjà, le gaz a un rôle déterminant à jouer dans la transition énergétique. Energie de complément, cette source d’énergie est à même de répondre aux fluctuations de la demande d’énergie et de garantir la stabilité du réseau électrique. Les nouvelles centrales à cycle combiné gaz (CCG), plus performantes sur les plans technique et environnemental, peuvent être sollicitées très rapidement et à moindre coût pour soutenir le système de production électrique.

Lire aussi : Les réacteurs nucléaires contrôlés pourraient repartir dans un mois selon l’ASN

« Les centrales électriques au gaz (centrales à cycle combiné et cogénérations) sont sollicitées à des niveaux records depuis le début du mois de novembre et l’arrêt d’un tiers du parc nucléaire français pour contrôle du sûreté ou maintenance« , expliquent GRTgaz et TIGF. Un surplus d’activité pour ces installations qui aurait pu faire craindre une pénurie des ressources en gaz cet hiver.

Lire aussi : Le gaz vert, une solution pour le stockage des énergies renouvelables ?

Les gestionnaires de réseau se veulent toutefois rassurant. « Compte tenu des capacités d’entrée sur les réseaux et du niveau de remplissage des stockages à la fin de la campagne d’injection, les opérateurs de réseaux n’anticipent pas de tensions particulières pour l’hiver à venir« , ont-ils précisé. Les capacités du réseau s’élèvent actuellement à 5.012 GWh/j pour des besoins estimés au maximum à 4.332 GWh/j (en cas de grand froid), soit un excédent de 680 GWh/j qui équivaut à une puissance journalière moyenne de 28 GW (environ 28 réacteurs nucléaires).

Crédits photo : Stevepb

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 22 Avr 2013
Selon un rapport de l’agence internationale de l’énergie, publié le 17 avril, l’énergie mondiale n’est pas plus propre qu’en 1990, malgré l’essor des énergies renouvelables. L’émission moyenne de CO2 par unité d’énergie produite est toujours aussi élevée qu’il y a…
mar 31 Mai 2016
Rassemblés au Japon, les chefs d'Etat du G7 viennent de prononcer la fin des subventions aux énergies fossiles d’ici 2025. Une décision logique au lendemain de la COP21, alors que le secteur de l’énergie est le principal responsable des émissions de gaz…
lun 7 Juil 2014
Dans le cadre de son plan national pour la modernisation des unités de production thermique, le grand chantier de la centrale à charbon EDF de Cordemais (Loire-Atlantique) démarrera en mars 2015 et nécessitera un investissement de 350 millions d'euros. Une…
jeu 2 Fév 2017
Désireux de se recentrer sur la production d'énergie décarbonée à la fois nucléaire et renouvelable et d'alléger son endettement, le groupe EDF se sépare progressivement de ses actifs non stratégiques. L'énergéticien aurait finalement signé le 27 janvier dernier un protocole d'accord…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *