Nucléaire: Areva NP décroche un nouveau contrat Etats-Unis Nucléaire: Areva NP décroche un nouveau contrat Etats-Unis

Nucléaire : Areva NP décroche un nouveau contrat aux Etats-Unis

Centrale de Palo Verde

Le groupe nucléaire français Areva a annoncé lundi 21 novembre que sa division réacteurs (Areva NP), actuellement en cours d’acquisition par l’énergéticien EDF, avait remporté un nouveau contrat de plusieurs millions de dollars aux Etats-Unis. Cette commande concerne la fourniture et l’installation d’équipements au sein de la centrale nucléaire de Palo Verde, en Arizona, dans le sud du pays.

La centrale nucléaire de Palo Verde, située à Tonopah en Arizona, est composée de trois réacteurs à eau pressurisée permettant de produire plus 4.000 mégawatts par an et 32,5 millions de mégawatts-heures d’électricité, soit l’équivalent de la consommation de près de 4 millions de personnes en Arizona, en Californie, au Nouveau Mexique et au Texas. Une installation indispensable donc, qui devrait encore gagner en efficacité suite au renouvellement par le groupe Areva de 12 systèmes de réchauffement de l’eau du circuit secondaire.

Lire aussi : Etats-Unis : vers une extension de la durée des réacteurs nucléaires à 80 ans ?

En effet, selon les termes du contrat décroché cette semaine par Areva, le groupe français sera en charge de la fourniture et du remplacement de ces composants. Le but étant d’accroître l’efficacité des réacteurs nucléaires en préchauffant l’eau utilisée dans les générateurs de vapeur. Areva NP, accompagné des sociétés SPX et Barnhart, pilotera les opérations de conception, de fabrication, de préparation et de manutention des systèmes de réchauffement de l’eau du circuit secondaire. Les opérations de remplacement débuteront au printemps 2018 et seront réalisées entre 2019 et 2025, à l’occasion des arrêts de tranche des réacteurs.

« Les équipes d’Areva NP aux États-Unis s’appuient sur des décennies d’expérience auprès des électriciens américains pour la fabrication, la fourniture, la livraison et le remplacement d’équipements majeurs, tels que ces systèmes de réchauffement de l’eau« , a déclaré dans un communiqué Nicolas Maes, directeur de la Business Unit Base installée d’Areva NP.

Lire aussi : Nucléaire : les activités réacteurs d’Areva passent sous le giron d’EDF

Précisons que le groupe Areva et la centrale de Palo Verde n’en sont pas à leur première collaboration. Le groupe Français a déjà livré 54 détecteurs de cœur de réacteur à la centrale de Palo Verde et devrait livrer deux séries supplémentaires de 53 détecteurs chacune entre 2017 et 2018, toujours dans le but d’optimiser le fonctionnement et les performances de cette installation.

Crédits photo : Cuhlik

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 19 Mai 2014
Avril 1986. Une centrale nucléaire suédoise détecte une anomalie au niveau du taux de radioactivité de l'air. Si les responsables du site pensent d'abord à une fuite interne de l'installation atomique, ils sont en réalité les premiers à identifier les…
mer 11 Jan 2017
Référence au niveau international en matière de sûreté, de sécurité et de radioprotection, la France dispose d'un cadre réglementaire très stricte et de procédures d'intervention optimales en cas de rejets radioactifs accidentels. Les populations vivant aux alentours des centrales doivent…
mar 30 Déc 2014
Plus de trois ans et demi après l’accident nucléaire de Fukushima, l’un des dangers majeurs qui persistait sur le site de la centrale vient enfin d’être écarté grâce au retrait du combustible nucléaire présent dans la piscine du réacteur numéro…
lun 19 Août 2013
Alors que l’Autriche ne produit aucune électricité d’origine nucléaire, le pays est pourtant doté d’une centrale. Le site de Zwentendorf, qui dispose d’une puissance de 723 mégawatts, a été construit dans les années 1970 mais, à la suite d’un référendum,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *