Les grands dignitaires religieux se mobilisent pour le climat - L'EnerGeek Les grands dignitaires religieux se mobilisent pour le climat - L'EnerGeek

Les grands dignitaires religieux se mobilisent pour le climat

Alors que la menace pèse sur l’accord climatique de Paris suite à l’élection du nouveau président américain Donald Trump, plusieurs dignitaires religieux ont apporté leur soutien au mouvement de transition énergétique. Ils appellent notamment dans un déclaration publiée jeudi 10 novembre dernier à la fin des investissements dans les énergies fossiles.

Un an après une première déclaration en faveur de l’Accord de Paris, des leaders religieux du monde entier, toutes confessions confondues, se sont rassemblés une nouvelle fois au service de l’environnement et du climat, enjeu selon eux de développement et d’équité. Dans une nouvelle déclaration publiée la semaine dernière à l’occasion du sommet de Marrakech, plus de 200 dirigeants religieux (chrétiens, musulmans, bouddhistes, sikhs ou encore hindous) exhortent leurs communautés à s’engager plus en se retirant des énergies fossiles et en investissant dans les renouvelables.

« Recourir aux énergies fossiles et autres industries minières, en ayant conscience des dégâts qu’elles génèrent, n’est pas tenable éthiquement. Ensemble nous appelons les fonds souverains comme les fonds de pension du secteur public à un changement collectif, pour qu’ils se détournent des énergies fossiles et privilégient des solutions favorables au climat« , explique le texte. L’objectif est surtout ici d’inciter les emprunteurs et les investisseurs à réfléchir à deux fois avant de soutenir l’industrie des hydrocarbures, et les Etats à renforcer rapidement leurs mesures contre les gaz à effet de serre pour que le monde reste sous la barre du +1,5°C de réchauffement.

Lire aussi : Malgré son engagement pro-climat, Axa veut continuer à investir dans le pétrole et le gaz

On retrouve parmi les principaux signataires de cette déclaration de nombreuses personnalités influentes comme le Dalai lama, l’archevêque sud-africain Desmond Tutu, le prélat argentin et chancelier de l’Académie pontificale des sciences sociales Marcelo Sanchez Sorondo, ou encore le pasteur norvégien et secrétaire général du Conseil oecuménique des églises Olav Fykse Tveit.

Lire aussi : La lutte contre le réchauffement climatique est-elle morte ce matin ?

Crédits photo : Tom Masters

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 11 Déc 2013
En pleine croissance et encore largement dépendante des hydrocarbures pour sa production d’énergie (plus de 80% pour l’électricité), l’Inde représente une excellente opportunité de développement dans la fillière solaire. Ce pays qui compte plus d’un milliard d’âmes jouit en effet…
lun 9 Mai 2016
Technology Review, la revue du MIT (Massachusetts Institute of Technology), est passée par la France au mois d'avril pour la quatrième édition de ses prix annuels dédiés à l'innovation et réalisés en partenariat avec BNP Paribas. Dix innovateurs français de…
ven 12 Juin 2015
Dans l’Océan Indien, l’île de la Réunion constitue une « zone non interconnectée » (ZNI), c’est-à-dire qu’elle n’est pas connectée au réseau électrique continental, ce qui peut poser la question de la sécurité de l’approvisionnement énergétique. Toutefois, les énergies renouvelables constituent une…
ven 9 Sep 2016
Depuis la reprise du pôle énergie d’Alstom, General Electric emploie approximativement 100 000 salariés en Europe. Mais alors que l’entreprise se présente comme « une référence mondiale du management », une grève est prévue vendredi 8 septembre pour protester contre son plan de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *