Capgemini souhaite améliorer les capacités de stockage d’électricité - L'EnerGeek Capgemini souhaite améliorer les capacités de stockage d’électricité - L'EnerGeek

Capgemini souhaite améliorer les capacités de stockage d’électricité

Le 28 octobre, Capgemini a publié les conclusions de la 18ème édition de l’étude annuelle réalisée par son Observatoire des Marchés Européens de l’Energie (OMEE). Ce document propose notamment d’améliorer les capacités de stockage de l’électricité pour permettre aux énergies renouvelables de poursuivre leur développement.

Pour répondre à ses objectifs climatiques, l’Union européenne développe massivement les énergies renouvelables. A la suite de la COP21, elle devra effectivement assurer « 40% de réduction des GES à l’horizon 2030 ».

Dans ce contexte, le responsable du secteur Energie & Utilities chez Capgemini, Perry Stoneman, affirme que « le rythme de développement des énergies renouvelables est dicté (…)  sans prise en compte des besoins d’équilibrage des réseaux ni des caractéristiques de la consommation ». Toujours selon ce dernier, il faut désormais « accélérer le développement de technologies qui permettront de déployer des systèmes de stockage compétitifs (par batteries par exemple) permettant d’optimiser l’usage de l’électricité produite ».

Depuis 2004, on apprend par ailleurs que « les investissements dans les renouvelables en Europe ont atteint 750 milliards d’euros ce qui représente un quart des investissements mondiaux alors que l’Europe ne représente que 7% de la population mondiale ». Pour autant, l’experte du secteur Energie et Utilities chez Capgemini, Colette Lewiner, assure que « des efforts supplémentaires en R&D et en industrialisation sont nécessaires ».

Plusieurs réformes sont notamment préconisées. C’est notamment le cas pour le système de subvention des énergies renouvelables, devenues matures, mais aussi pour le modèle d’affaires des Utilies, afin de « réaliser les gains de productivité, d’améliorer leur rentabilité et de devenir plus innovants et agiles ».

Enfin, les auteurs du document estiment que « les gestionnaires de réseaux de distribution ont de plus en plus un rôle central dans le fonctionnement du marché », particulièrement pour ce qui concerne l’évaluation « des technologies de stockage de l’électricité qui contribuent à l’équilibrage du réseau ».

Lire aussi : L’Observatoire Capgemini évoque la transformation du secteur de l’énergie

Crédit Photo : @Capgemini 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 9 Juil 2014
Le leader mondial de l'électricité EDF et la société financière internationale (SFI/IFC), filiale de la Banque mondiale, ont annoncé le jeudi 3 juillet dernier la signature officielle d'un protocole d'accord  dans le cadre d'un vaste programme de développement de solutions…
mar 25 Mar 2014
La région PACA est avec la Bretagne,  la plus sensible au risque de coupure générale d’électricité, autrement appelé black-out. Pour réduire ce risque, RTE (Réseau de transport d’électricité) construit « un filet de sécurité », à savoir trois liaisons  de 225.000 volts…
mer 11 Déc 2013
Réseau de Transport d'Electricité (RTE), filiale d'EDF en charge de gérer le réseau public de lignes à haute tension, a mis en ligne jeudi 5 décembre la nouvelle version de son application éCO2mix. Cette dernière, accessible à l'adresse http://www.rte-france.com/fr/developpement-durable/eco2mix, permet…
lun 14 Déc 2015
Concentrant une grande partie de la recherche scientifique actuelle à travers le monde, le stockage de l'électricité prend aujourd'hui des formes diverses. En Suède par exemple, des chercheurs du laboratoire d'électronique organique de l'Université de Linköping ont développé un papier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *