A Toulouse, le renouvelable au cœur d'une initiative citoyenne - L'EnerGeek A Toulouse, le renouvelable au cœur d'une initiative citoyenne - L'EnerGeek

A Toulouse, le renouvelable au cœur d’une initiative citoyenne


Soucieux d’accélérer la transition énergétique et de réduire les émissions françaises de dioxyde de carbone, un groupe d’habitants de la ville de Toulouse a décidé de s’unir pour développer localement, en plein cœur de la ville rose, les énergies renouvelables. Une initiative baptisée Citoy’Enr et qui vise à créer une sorte de coopérative de production d’électricité propre.

Une coopérative de production d’énergie renouvelable

En raison notamment de l’organisation de la COP21, 2015 a été une année particulièrement faste en termes de débats sur les problématiques environnementales actuelles. Les médias n’ont en effet pas manqué de se faire l’écho des défis que pose le réchauffement climatique et de l’impératif pour les États d’améliorer leur bilan carbone. Une préoccupation qui n’a pas manqué d’interroger un groupe de citoyens toulousains, soucieux d’agir à leur échelle.

Portés par l’envie commune de développer les énergies renouvelables à l’échelle de leur ville, ces Toulousains ont décidé de se regrouper au sein d’un collectif baptisé Citoy’Enr, un mot-valise formé du terme « citoyen » et de l’abréviation du terme « énergie renouvelable ».

Partant du principe que l’union fait la force, ces militants ont un objectif simple : investir collectivement dans des équipements de production d’énergie renouvelable. Et plus précisément dans des panneaux solaires qui seront installés sur les toits de divers bâtiments privés et publics de Toulouse et de ses environs.

Lire aussi : Des citoyens financent un parc éolien en Bretagne

Une initiative citoyenne soutenue par Toulouse Métropole

« Nous allons créer une société début 2017 qui sera propriétaire des installations. Celles-ci sont rentabilisées grâce à la rémunération issue de la revente de l’énergie produite. Notre objectif n’est pas de faire des bénéfices mais de réinvestir dans des actions pour accélérer la transition énergétique », explique aux journalistes de 20 Minutes Aurore Lopez, membre du collectif Citoy’Enr.

Soutenu par des collectivités comme Toulouse Métropole et des acteurs locaux comme l’incubateur Première Brique, Citoy’Enr est récemment entré dans sa phase de développement : les membres du collectif ont décidé de répondre à l’appel à projet « Énergies coopératives et citoyennes » lancé en juillet dernier par la région Occitanie. À la clef en cas de sélection : des dispositifs de soutien comme une aide au financement d’études d’aides à la décision.

Véritable initiative citoyenne locale qui propose à tous les habitants de l’agglomération toulousaine de devenir acteurs de la lutte contre le réchauffement climatique, Citoy’Enr est en ce moment même à la recherche de 1.000 mètres carrés de toiture. « L’objectif est de créer une première grappe de projets sur plusieurs toits en même temps. Cela a l’avantage de faire baisser les prix ». Si vous êtes habitant de la ville rose et que l’initiative vous plait, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Lire aussi : La ville de Toulouse renforce ses réseaux de chaleur

Crédit photo : M.berkouk

Rédigé par : lucas-goal

ven 13 Fév 2015
Alors que le Sénat souhaite retirer du projet de loi sur la transition énergétique l'article qui propose de ramener à 50% la part du nucléaire dans la production globale d'électricité française d'ici 2025, le chef du gouvernement a confirmé l'objectif de réduction…
jeu 12 Jan 2017
Mauvaise nouvelle pour la filière hydrolienne française. Le projet Nepthyp, l'un des symboles des grandes ambitions hexagonales en la matière, ne devrait finalement pas se concrétiser. Le groupe Engie a annoncé le 6 janvier dernier l'abandon du projet en raison du…
ven 17 Fév 2017
Le troisième appel d'offres consacré aux éoliennes marines posées et lancé par Ségolène Royal en 2016 avance progressivement. La première phase de dépôt des candidatures des groupes intéressés (seuls ou en consortium) doit s'achever le 28 février prochain, pour une…
jeu 14 Fév 2013
Le barrage de Guri, officiellement la Central Hidroeléctrica Simon Bolivar, est une véritable œuvre d’ingénierie située au Venezuela, dans l'État de Bolivar. Il s’agit du troisième plus grand barrage du monde avec une hauteur de 162 mètres et une longueur…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *