Iran : le nucléaire pour remplacer les hydrocarbures polluants - L'EnerGeek

Iran : le nucléaire pour remplacer les hydrocarbures polluants

iran_reacteur_photo_nanking2012Les médias officiels iraniens ont annoncé, le 10 septembre dernier, le début du chantier de construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires dans l’enceinte de la centrale de Bouchehr. Malgré l’appartenance de son pays à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, le président de l’Iran, Hassan Rohani, ambitionne de réduire sa dépendance au pétrole grâce aux énergies bas-carbone. Zoom sur la politique énergétique de la République islamique.

Lancement des travaux de construction de 2 réacteurs nucléaires

C’est par le biais de la diffusion d’images officielles à la télévision que le gouvernement d’Hassan Rohani a annoncé le lancement de la construction en Iran de deux nouveaux réacteurs nucléaires d’une puissance unitaire de 1.000 MW. Ces deux nouveaux moyens de production s’ajouteront à celui actuellement en fonction sur le site de la centrale du Bouchehr (sur la côte iranienne du Golfe).

Mahmoud Jafari, responsable du projet, a expliqué que ces travaux seraient menés par la société iranienne de développement et de production nucléaire NPPD, en étroite collaboration avec l’agence fédérale de l’énergie atomique russe, Rosatom. Ce ne sont pas moins de 8.000 travailleurs qui devraient participer aux travaux.

Lire aussi : La Russie teste un nouveau combustible nucléaire

C’est en juillet 2015, lors de la signature de l’accord international sur le nucléaire iranien avec le groupe des 5+1 (membres du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Allemagne), que la Russie et l’Iran ont décidé de renforcer leur coopération dans le domaine de l’énergie nucléaire. La Russie s’est notamment engagée à aider l’Iran dans la construction de 9 nouveaux réacteurs nucléaires.

Un mix électrique dominé par les énergies fossiles

Soucieux de réduire sa dépendance aux énergies fossiles polluantes, dont il est pourtant l’un des principaux producteurs mondiaux, le gouvernement iranien ambitionne de développer au total 20 réacteurs nucléaires au cours des prochaines décennies. L’objectif est de renforcer son parc de production avec une puissance nucléaire de 20.000 MW.

À ce jour, l’Iran ne dispose que d’un seul réacteur nucléaire destiné à la production d’électricité. C’est donc à l’aide de ses ressources intérieures en hydrocarbures que le pays satisfait sa consommation énergétique : en 2014, le pétrole et le gaz représentaient 98 % de la production totale d’énergie.

Le parc électrique renouvelable iranien, quant à lui, affichait une puissance de 12,1 MW en 2015. Ce chiffre est cependant appelé à augmenter au cours des prochaines années, Téhéran s’étant engagée à développer une puissance de production renouvelable de 5 GW d’ici l’horizon 2020.

Lire aussi : L’AIEA valide l’accord sur le nucléaire iranien

Crédi tphoto : Nanking2012

Rédigé par : lucas-goal

lun 29 Fév 2016
Dans son « Programme indicatif du nucléaire », la Commission européenne donne son avis sur les moyens à employer afin « d’endiguer la baisse de la part du nucléaire ». Selon elle, afin de conserver un mix énergétique largement décarboné, d’importants investissements devront être…
Le 24 août, l’Autorité environnementale a publié son avis sur la programmation pluriannuelle de l’énergie du ministère de l’Environnement. Ce dernier étant « positif », selon Ségolène Royal, une consultation du public sera lancée dans les jours qui viennent. (suite…)
mar 26 Nov 2013
Le nucléaire est avec l’agriculture l’un des principaux secteurs dans lequel Pekin et Bucarest ont affiché leur volonté de collaborer à la suite de la visite du Premier ministre chinois en Roumanie. A la suite de la rencontre entre Li…
lun 26 Mai 2014
Le centre EDF de Creys-Malville a organisé ce vendredi 23 mai dans le cadre de la journée nationale des voisins, sa propre fête sur le site de la centrale nucléaire Superphénix actuellement en phase de démantèlement. Destinée avant tout à…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *