Panorama de l'électricité renouvelable en France au premier semestre 2016 - L'EnerGeek Panorama de l'électricité renouvelable en France au premier semestre 2016 - L'EnerGeek

Panorama de l’électricité renouvelable en France au premier semestre 2016

énergies_renouvelables_investissements_2015_photo_Mat_FascioneLe gestionnaire du réseau de distribution d’électricité (Enedis) a publié le jeudi 8 septembre dernier, en collaboration avec RTE et le syndicat des énergies renouvelables, un nouveau panorama de la production d’électricité durable en France pour le premier semestre 2016. Cette 7ème édition présente un état des lieux à fin juin très positif. La puissance du parc de production d’électricité renouvelable s’élève en effet à plus de 44.750 MW et atteint désormais 87 % de l’objectif 2018 entériné par la Programmation pluriannuelle des investissements (PPI).

Une meilleure visibilité régionale

Si la France accuse toujours un certain retard sur ces objectifs 2020 en termes d’énergie renouvelable, les réseaux de transport et de distribution continuent d’évoluer pour permettre l’intégration de la production d’électricité renouvelable tout en garantissant la sécurité et la sûreté du système électrique, et répondre ainsi aux objectifs de la transition énergétique, de porter à 40 % la part des énergies renouvelables dans le mix électrique en 2030.

Les nouveaux schémas régionaux (S3REnR), mis en place dans toutes les régions métropolitaines, assurent pour cela une visibilité à long terme des capacités d’accueil spécifiquement réservées aux énergies renouvelables et permettent d’optimiser le développement des réseaux et de mutualiser les coûts de raccordement. Le succès de ces planifications ne se dément pas et plusieurs régions dont la Champagne-Ardenne ont déjà dû revoir leurs ambitions à la hausse.

Lire aussi : « RTE doit se réinventer pour construire le réseau de demain » selon François Brottes

Résultat, le 2ème trimestre 2016 enregistre sur le plan national la plus forte progression de raccordement trimestriel depuis 4 ans, avec 728 MW raccordés. Sur une année glissante, 2.140 MW, répartis à 90 % sur les filières éolienne et solaire, ont été raccordés. De son côté, la production de l’hydroélectricité, exceptionnelle au printemps, a permis aux énergies renouvelables de représenter 26 % de la consommation d’électricité en France au cours du deuxième trimestre.

Des raccordements en légère hausse dans toutes les filières

Avec 19,2 TWh, la production d’électricité hydraulique au deuxième trimestre 2016 a progressé de 15,5 % par rapport à la même période de l’année précédente en raison de conditions pluviométriques exceptionnelles. Le parc hydraulique français, d’une puissance cumulée stable de 25.468 MW, a couvert 18 % de l’électricité consommée au deuxième trimestre contre 12 % en 2015.

Mais la filière hydroélectrique n’est pas la seule à bénéficier d’une conjoncture favorable. Le parc éolien français a atteint fin juin 10.847 MW, avec 383 MW supplémentaires raccordés durant le deuxième trimestre. Grâce à une production de 23 TWh, en augmentation de 27 % par rapport à 2015, l’énergie éolienne couvre désormais 4,9 % de la consommation électrique française et atteint 72 % des objectifs fixés à la filière par la PPI à l’horizon 2018.

De leur côté, les installations solaires photovoltaïques cumulent aujourd’hui 6.547 MW de puissance, avec 168 MW raccordés durant le deuxième trimestre. Ces chiffres traduisent toutefois un léger un ralentissement par rapport à l’année précédente (-10 %) lié à l’absence de régularité des appels d’offres passés. Avec une production de 7,7 TWh, en augmentation de plus de 16 % par rapport aux douze mois précédents, l’énergie solaire photovoltaïque représente 1,6 % de la consommation, mais n’atteint pour le moment que 64 % des objectifs fixés à la filière pour 2018.

Lire aussi : La France doit accélérer le développement des énergies renouvelables

Le parc de la filière bioénergies électriques s’élève quant à lui à 1.888 MW, avec 158 MW supplémentaires raccordés durant le deuxième trimestre. Sa production de 6,4 TWh a augmenté de 11 % par rapport à l’année précédente, et permet à la filière bioénergies de couvrir 1,35 % de la consommation électrique française.

Crédits photo : Mat Fascione

Rédigé par : lucas-goal

mar 3 Déc 2013
La centrale hydroélectrique d'Itaipu, installée sur le rio Paraná, à la frontière entre le Brésil et le Paraguay, devrait atteindre un nouveau record mondial de production d'électricité cette année. Devançant ainsi le barrage des Trois-Gorges, en Chine, la plus grande…
dim 2 Oct 2016
Aux Emirats arabes unis, l’énergie solaire vient de battre le record mondial du prix du kW/h. Alors que Bloomberg envisage une chute des prix des panneaux photovoltaïques en 2017, les énergéticiens français observent ces évolutions avec intérêt. (suite…)
jeu 29 Déc 2016
Au mois de novembre 2017, la 23ème conférence des Nations Unies pour le climat (COP23) sera organisée par les îles Fidji et devrait avoir lieu à Bonn, en Allemagne. Pour le premier ministre fidjien, Frank Bainimarama, il s'agit là d'"une grande responsabilité…
jeu 23 Oct 2014
Dans le but de sécuriser son approvisionnement en électricité, le Royaume-Uni, en pleine transition énergétique, pourrait subventionner d'ici peu un projet de centrale solaire tunisienne d'une puissance de 2GW : TuNur, capable d'alimenter 2.5 millions de foyers britanniques. Cette centrale…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *