Les grands pétroliers donnent la priorité au désendettement et à la rémunération de leurs actionnaires - L'EnerGeek Les grands pétroliers donnent la priorité au désendettement et à la rémunération de leurs actionnaires - L'EnerGeek

Les grands pétroliers donnent la priorité au désendettement et à la rémunération de leurs actionnaires

pétroleSur la période 2015-2020, les compagnies pétrolières vont réduire leurs dépenses de 1 000 milliards de dollars. Avec la chute des cours, les majors ont accepté de diminuer les seuils de rentabilité mais donnent tout de même la priorité à leurs actionnaires.

A l’inverse de la société norvégienne Statoil, beaucoup de compagnies pétrolières ont décidé de mettre sous cloche leurs projets d’investissement – 230 seraient d’ailleurs actuellement en attente. Parallèlement, la pluspart des multinationales du secteur (ExxonMobil, BP, ENI…) prévoient de réduire leurs dépenses dans l’amont pétrolier (exploration-production) en réduisant les coûts grâce à une standardisation accrue et en mettant la pression sur leurs fournisseurs.

Pour Sandrine Cauvin, gérante de la société de gestion de portefeuille Vestathena, « les rares grands projets à être lancés aujourd’hui dans le secteur sont ceux où un énorme travail de réduction des coûts a été entrepris ». Lorsque le patron de la société norvégienne a confirmé le projet Johan Sverdrup – un immense champ pétrolier aux larges des côtes de la Norvège -, il a effectivement annoncé avoir réduit les coûts de 20 % en s’appuyant sur « une bonne coopération entre Statoil, ses partenaires et ses fournisseurs ».

De son côté, le cabinet Wood Mackenzie affirme que les sociétés ont « sensiblement réduit leurs seuils de rentabilité », alors que « 70 % des projets pétroliers sont désormais rentables avec un baril inférieur à 60 dollars, contre 50 % à peine un an auparavant ». Pour Sandrine Cauvin, cette tendance s’explique essentiellement par la stratégie des énergéticiens qui donnent la priorité au désendettement et à la rémunération de leurs actionnaires » dans l’allocation de leur cash-flow.

Lire aussi : L’AIE prévoit la hausse des prix du pétrole en 2017

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 3 Juin 2014
Issu de la collaboration entre le constructeur/exploitant de datacenters Choreus et le groupe Gaz réseau Distribution France (GrDF), le premier datacenter européen alimenté exclusivement au gaz naturel devrait voir le jour sur le site d’Aubergenville en Ile-de-France. La technologie trigénération…
ven 3 Fév 2017
En 2016, le mouvement de désinvestissement des énergies fossiles a gagné énormément de terrain, au point d’inquiéter les entreprises pétrochimiques fragilisées financièrement. Né il y a seulement quelques années, ce mouvement mondial fait pression auprès des fonds d’investissement, des banques…
mar 31 Jan 2017
Le groupe énergétique français a annoncé le 29 janvier dernier avoir remporté le contrat et finalisé le financement d'un projet de construction d'une nouvelle centrale à cycle combiné gaz dans la ville de Jubail en Arabie-Saoudite. Cette installation, d'un budget global…
lun 23 Juin 2014
Dans un rapport publié mercredi 18 juin, date symbolique correspondant à la présentation du projet de loi sur la transition énergétique, la Fondation Terra Nova a plaidé en faveur de l'exploration des gaz de schiste en Europe. Selon ce laboratoire…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *