Les grands pétroliers donnent la priorité au désendettement et à la rémunération de leurs actionnaires - L'EnerGeek Les grands pétroliers donnent la priorité au désendettement et à la rémunération de leurs actionnaires - L'EnerGeek

Les grands pétroliers donnent la priorité au désendettement et à la rémunération de leurs actionnaires

pétroleSur la période 2015-2020, les compagnies pétrolières vont réduire leurs dépenses de 1 000 milliards de dollars. Avec la chute des cours, les majors ont accepté de diminuer les seuils de rentabilité mais donnent tout de même la priorité à leurs actionnaires.

A l’inverse de la société norvégienne Statoil, beaucoup de compagnies pétrolières ont décidé de mettre sous cloche leurs projets d’investissement – 230 seraient d’ailleurs actuellement en attente. Parallèlement, la pluspart des multinationales du secteur (ExxonMobil, BP, ENI…) prévoient de réduire leurs dépenses dans l’amont pétrolier (exploration-production) en réduisant les coûts grâce à une standardisation accrue et en mettant la pression sur leurs fournisseurs.

Pour Sandrine Cauvin, gérante de la société de gestion de portefeuille Vestathena, « les rares grands projets à être lancés aujourd’hui dans le secteur sont ceux où un énorme travail de réduction des coûts a été entrepris ». Lorsque le patron de la société norvégienne a confirmé le projet Johan Sverdrup – un immense champ pétrolier aux larges des côtes de la Norvège -, il a effectivement annoncé avoir réduit les coûts de 20 % en s’appuyant sur « une bonne coopération entre Statoil, ses partenaires et ses fournisseurs ».

De son côté, le cabinet Wood Mackenzie affirme que les sociétés ont « sensiblement réduit leurs seuils de rentabilité », alors que « 70 % des projets pétroliers sont désormais rentables avec un baril inférieur à 60 dollars, contre 50 % à peine un an auparavant ». Pour Sandrine Cauvin, cette tendance s’explique essentiellement par la stratégie des énergéticiens qui donnent la priorité au désendettement et à la rémunération de leurs actionnaires » dans l’allocation de leur cash-flow.

Lire aussi : L’AIE prévoit la hausse des prix du pétrole en 2017

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 25 Nov 2016
Malgré la forte activité des centrales à gaz en cette période de l'année, les besoins en gaz de la France devraient être couverts cet hiver, même en cas de grand froid, ont assuré mardi les gestionnaires des réseaux français de gazoducs,…
mer 10 Mai 2017
Les délégations des 197 Parties à la Convention Climat de l'ONU se retrouvent dans le cadre d'une nouvelle session formelle de négociations, à Bonn, en Allemagne, du 8 au 18 mai 2017. Ce nouveau rendez-vous a pour objectif d'évoquer et…
jeu 1 Sep 2016
Sur la période 2015-2020, les compagnies pétrolières vont réduire leurs dépenses de 1 000 milliards de dollars. Avec la chute des cours, les majors ont accepté de diminuer les seuils de rentabilité mais donnent tout de même la priorité à…
mar 22 Mar 2016
Le groupe international d’ingénierie et de conseil en innovation, Assystem, affiche de bons résultats en 2015, entre autres grâce à ses activités dans l’énergie. L’entreprise française est engagée dans le nucléaire avec ITER et l’EPR, mais elle a aussi renforcé…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *