Le calendrier du démantèlement du parc nucléaire en discussion - L'EnerGeek Le calendrier du démantèlement du parc nucléaire en discussion - L'EnerGeek

Le calendrier du démantèlement du parc nucléaire en discussion

nucléaireL’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) et Electricité de France (EDF) continue de discuter le calendrier du démantèlement du parc nucléaire. Depuis que l’option du « démantèlement immédiat » est privilégiée, l’équipe de France du nucléaire accélère le démantèlement du parc nucléaire tout en tenant compte des impératifs techniques.

Dans les années 90, le démantèlement différé a laissé place au démantèlement immédiat et les acteurs de la filière française prévoient désormais « un démantèlement en série » pour les réacteurs nucléaires lancés dans les années 80. En revanche, pour la première génération, dite au « graphite-gaz », les ingénieurs proposent une nouvelle approche : « nous n’allons pas déconstruire les réacteurs dans l’eau, mais dans l’air » », résume le responsable du démantèlement d’EDF, Sylvain Granger.

Lire aussi – A Saint-Laurent-des-Eaux, EDF souhaite prolonger le démantèlement des anciens réacteurs jusqu’en 2100

Le choix de l’exploitant EDF, implique que le démantèlement des six réacteurs de première génération ne soit achevé qu’au siècle prochain. Or, pour le directeur adjoint de l’ASN en charge du démantèlement, Jean-Luc Lachaume, « il serait hasardeux de se projeter dans un siècle et dire ‘on fera ci, on fera ça’ ! ». Cela étant, même avec un tel report les opérations se poursuivraient à la centrale de Chinon, pour s’achever en 2027, les autres unités bénéficieraient alors du retour d’expérience.

Lire aussi – Le démantèlement des centrales nucléaires change de stratégie

Si le spécialiste de la question chez EDF concède que des « verrous techniques » empêchent d’utiliser « la protection de l’eau pour amortir les rayonnements », son homologue chez Areva, Alain Vandercruyssen, rappelle que les nouvelles technologies permettent désormais « de faire des mesures et des essais sans être dans l’installation ». D’après les journalistes de RTL, Loïc Farge et Rémi Sulmont, l’Etat devra arbitrer ce débat d’ici 2020.

Lire aussi – Les arbitrages sur le nucléaire français attendront 2019

Rédigé par : lucas-goal

mer 9 Oct 2013
La compagnie en charge de la gestion de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, l'opérateur Tepco, a reconnu lundi 7 octobre qu'une erreur humaine avait causé l'arrêt des pompes utilisées pour refroidir le réacteur numéro 1 du site atomique endommagé.…
jeu 19 Fév 2015
Les autorités indiennes et sri lankaises ont conclu le 15 février un accord de coopération en matière de nucléaire civil, notamment pour faciliter l’échange de connaissances et de ressources en la matière. Une manière pour le Sri Lanka d’atteindre plus…
ven 8 Mar 2013
Le coût de la transition énergétique fait débat en Allemagne. Fin février, le ministre  de l’Environnement, Peter Altmaier, a prévenu que la sortie du nucléaire pourrait coûter 1.000 milliards d’euros au pays sur les deux prochaines décennies. Une explosion des…
Alors que les Écossais se prononcent aujourd'hui jeudi 18 septembre sur leur indépendance et la séparation de l'Ecosse et du Royaume-Uni, des questions se posent quant à l'avenir de la collaboration des deux nations en matière énergétique. Un marché commun pourrait se segmenter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *