Tepco et Chubu Electric Power s’intéressent à EDF Trading - L'EnerGeek

Tepco et Chubu Electric Power s’intéressent à EDF Trading

charbonAprès le Wall Street Journal en juillet, le quotidien économique Nikkei affirme également que deux électriciens japonais, Tokyo Electric Power et  Chubu Electric Power, négocient la reprise des activités de commerce de charbon d’EDF. Privées de leurs réacteurs nucléaires, les entreprises du pays du soleil levant ont relancé la construction de centrales à charbon et cherchent à sécuriser leur approvisionnement.

En 2015, la filiale EDF Trading (EDFT) a créé une coentreprise à Singapour, Jera, « avec les deux plus importants fournisseurs d’électricité japonais, Chubu et Tepco, afin d’optimiser leur processus d’achat de charbon, ce qui a permis de doubler ses volumes d’exportation de charbon vers le Japon ». Aujourd’hui le groupe français souhaite vendre à ses partenaires ses activités dans le commerce de charbon, qui représente environ 100 millions de tonnes par an dans un marché mondial estimé à 1,3 milliard de tonnes.

Lire aussi – EDF se prépare à lâcher ses actifs dans le charbon

Selon Boursorama, Tepco et Chubu Electric cherchent non seulement à se renforcer face à la concurrence accrue depuis la libéralisation de la vente de l’électricité, mais aussi à compenser l’arrêt de leurs réacteurs nucléaires depuis la catastrophe de Fukushima. Si un accord est trouvé, « les deux compagnies japonaises multiplieraient par 6 leur capacité propre d’approvisionnement » explique par ailleurs La Tribune.

De son côté, l’énergéticien tricolore, qui a entamé une révision de ses actifs stratégiques, souhaite se désengager des hydrocarbures pour continuer à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Au cours de ces dernières années, l’entreprise publique a annoncé la fermeture de 10 centrales à charbon sur le territoire hexagonale et assure actuellement 98% de sa production sans émettre de CO2 grâce à un mix électrique composé essentiellement d’énergies renouvelables et de nucléaire.

Lire aussi – La revue stratégique des actifs d’EDF a commencé

Crédit photo : @FinancialTimes

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 8 Déc 2017
Si ses relations diplomatiques avec l’Europe ne sont plus vraiment au beau fixe depuis 2014 et l’annexion de la Crimée, la Russie n’en a jamais perdu pour autant le rôle de premier fournisseur de gaz européen, et devrait encore battre…
jeu 12 Sep 2013
La production d’électricité de Madagascar provient essentiellement de deux sources : l’hydroélectricité et les énergies fossiles. En 2011, l'énergie hydroélectrique assurait 52% de la production électrique , les combustibles fossiles apportaient les 48% restants. Bien que Madagascar dispose d'un fort potentiel…
Grâce à ses unités de production majoritairement décarbonnées (centrales nucléaires et hydrauliques) ainsi qu'à un vaste plan de réhabilitation de son parc thermique, l'électricien français EDF devrait diviser par deux ses émissions de gaz à effet de serre à l'horizon…
lun 17 Oct 2016
En 2015, la croissance du PIB mondial n’a pas été synonyme de hausse de l’intensité énergétique. Dans son dernier rapport, l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) explique en effet que la croissance économique mondiale a eu besoin de moins d’énergie pour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *