La France doit accélérer le développement des énergies renouvelables - L'EnerGeek La France doit accélérer le développement des énergies renouvelables - L'EnerGeek

La France doit accélérer le développement des énergies renouvelables

DatalabD’après le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD), le rythme de développement des énergies renouvelables en France serait « insuffisant ». En effet, alors que le pays ambitionne d’atteindre 23% d’ENR dans son mix énergétique en 2020, les dernières statistiques publiées au mois d’août montrent que l’objectif pour 2015 n’a pas été respecté…

Le datalab du CGDD vient de publier un document intitulé : Les énergies renouvelables en France en 2015. Alors que le ministère du Développement Durable insiste sur l’essor des énergies renouvelables au cours des dernières années, les chiffres avancés par ses experts soulignent néanmoins que les efforts réalisés jusqu’à présent ne permettraient pas au pays de tenir ses engagements : « la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie a progressé de 5,7 points en dix ans, elle devra progresser de 8,1 points supplémentaires durant les cinq prochaines années pour atteindre l’objectif de 23 % à la fin de la décennie ».

La directive européenne 2009/28/CE, relative à la promotion de l’utilisation de l’énergie produite à partir de sources renouvelables, indique : « les États membres devraient s’efforcer de suivre une trajectoire indicative leur permettant d’avancer vers l’accomplissement de leurs objectifs finaux contraignants ». Or justement, c’est cette trajectoire qui n’est actuellement pas respectée ! Ainsi, alors que le pays hôte de la COP21 devait porter la part des ENR à 17% de son mix énergétique en 2015, celle-ci n’est finalement que de 14,9%.

CGDD

Pour expliquer le déficit de la production d’électricité renouvelable, estimé à 1,2 Mtep, plusieurs explications sont avancées. Parmi elles, on peut notamment citer le retard de la mise en service des premiers parcs français d’éoliennes offshore : alors que le plan d’action national en faveur des énergies renouvelables (Pna ENR) prévoyait le démarrage de la production devait en 2012, celui-ci n’est toujours pas effectif. Idem, pour la production d’électricité à partir de biomasse solide et de déchets. Alors que Suez France vient d’ouvrir un BioresourceLab, dédié aux déchets organiques, la ministre Ségolène Royal, souhaite la création, d’ici 2020, de 1.500 méthaniseurs.

Lire aussi – La facture des énergies renouvelables explose selon la CRE

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 18 Juin 2013
L’entreprise française Francéole s’est vue confiée, par la signature d’un accord, la construction des mâts des éoliennes terrestres de Siemens pour de futurs parcs du groupe.   Les usines de Francéole, et notamment celle de Dijon, fabriqueront des mâts pour…
mer 11 Nov 2015
Selon les prévisions de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) publiées ce mardi 10 novembre à l'occasion de la nouvelle édition du World Energy Outlook (WEO 2015), l'institution internationale se veut cette fois très optimiste quant à l'évolution du mix énergétique…
mar 2 Mai 2017
La ministre de l'Environnement et de l'Energie Ségolène Royal a dévoilé lors d'une réunion professionnelle jeudi 27 avril 2017, les lauréats de la première période de l’appel d’offres solaire lancé en 2016. Au total 361 projets ont été retenus pour…
jeu 9 Juin 2016
La Grande-Bretagne est considérée comme un leader des énergies marines renouvelables, et dispose par exemple du plus grand champ d’éoliennes off-shore au monde. Elle devrait encore renforcer la maîtrise de cette technologie avec le lancement de la construction de la première tranche du…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *