Le nucléaire contribue à préserver la biodiversité selon le CNRS - L'EnerGeek

Le nucléaire contribue à préserver la biodiversité selon le CNRS

EcologieCNRSPour le chercheur du Centre National de Recherche Scientifique (CNRS), Franck Courchamp, l’énergie atomique est une solution d’avenir. En effet, il considère que le nucléaire nous permet non seulement de supprimer le CO2 de notre mix énergétique mais aussi de préserver la biodiversité…  

Dans une tribune publiée par Boris Le Ngoc sur le site de la Société Française de l’Energie Nucléaire (SFEN), on découvre un peu plus le parcours du directeur de recherche de l’Institut national écologie et environnement du CNRS. Franck Courchamp, également auteur du livre l’écologie pour les nuls, s’intéresse particulièrement aux « impacts de l’homme sur les écosystèmes et les espèces ».

En 2014, il a d’ailleurs accepté de présenter les travaux de ses collègues australiens, Barry Brook et Corey Bradshaw, qui évaluaient l’impact de chaque énergie sur la faune et la flore. Ainsi explique-t-il, « ils ont démontré, chiffres à l’appui, que le nucléaire est, avec l’éolien, l’énergie la plus respectueuse de la biodiversité suivant un rapport coût/bénéfice ».

Lire aussi – Le secteur de l’énergie tente de s’adapter aux exigences de la biodiversité

C’est pourquoi, alors qu’on assiste de nos jours à l’extinction de masse la plus brutale jamais enregistrée – avec en moyenne une dizaine d’espèces qui disparait chaque jour – il ne faut écarter aucune solution ! D’ailleurs, face à ce phénomène extrêmement préoccupant, il plaide pour recourir au nucléaire comme une énergie de transition, pour « passer à un mix entièrement renouvelable en stoppant au plus vite les émissions de CO2 ».

Lire aussi – La Fête de la Nature célèbre la biodiversité

Effectivement, il y a urgence : huit mois après la fin de la COP21, l’avocat spécialisé dans le droit de l’environnement, Arnaud Gossement, rappelle sur Twitter que seuls 22 Etats (représentant – de 1% des émissions de GES)  ont ratifié l’Accord de Paris…

Lire aussi – L’après COP21 vue par l’Institut Montaigne

Rédigé par : lucas-goal

jeu 23 Oct 2014
Dans le cadre du "grand carénage" orchestré par EDF afin de garantir la sûreté de ses installations et prolonger le cas échéant leur durée d'exploitation, la centrale nucléaire de Gravelines, dans le nord de la France, devrait connaitre plusieurs aménagements dans les années…
mer 24 Jan 2018
Si l’on évoque le plus souvent le fonctionnement et la sûreté des unités de production lorsqu’on parle d’énergie nucléaire, le cycle du combustible nucléaire utilisé dans ces centrales constitue lui aussi un facteur déterminant dans la recherche d’une industrie plus…
ven 25 Déc 2015
L’agence de notation Standard & Poor's vient de dégrader la note de l’entreprise publique Areva. Depuis plusieurs mois déjà, les analystes américains s’inquiètent de la stratégie économique du géant français de l’atome. (suite…)
mer 8 Mar 2017
Bruxelles a validé lundi 6 mars le plan d'investissement du gouvernement hongrois, élaboré en collaboration avec la Russie, pour la construction de deux réacteurs nucléaires à Paks, près de Budapest. La Commission a estimé que l'aide d'Etat que représente le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *