La facture des énergies renouvelables explose selon la CRE - L'EnerGeek La facture des énergies renouvelables explose selon la CRE - L'EnerGeek

La facture des énergies renouvelables explose selon la CRE

Philippe de LadoucetteEn France, la Commission de régulation de l’énergie anticipe une forte hausse des charges du service public de l’énergie en 2017. Selon ses estimations, elles s’élèveront l’an prochain à 8 milliards d’euros, soit une hausse de 19 % par rapport à 2015.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) vient de publier ses estimations des charges du service public de l’électricité pour l’année 2017. D’après ses calculs, le coût de la politique énergétique du gouvernement, et plus particulièrement celui du développement des énergies renouvelables, va être considérablement augmenté. Au total, 8 milliards seront ainsi nécessaires pour financer les différentes interventions de l’Etat, dispatchés comme suit :

1/les mécanismes de soutien aux énergies renouvelables dans l’Hexagone (67 % / dont 35 % pour le photovoltaïque et 19 % pour l’éolien)

2/la contribution au rééquilibrage tarifaire dans les zones non interconnectées (21 %)

3/le soutien à la cogénération (6 %)

4/les dispositifs sociaux (5 %)

Toutefois, dans le projet de loi de finances rectificatif présenté à l’Assemblée nationale en novembre 2015, la contribution au service public de l’électricité (CSPE) a été réformée pour mettre à contribution tous les consommateurs d’énergie. Désormais, les taxes intérieures sur la consommation finale d’énergie (taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité + taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel) permettront donc de financer le développement des énergies renouvelables.

Qui plus est, avec cette nouvelle organisation, tous les opérateurs intervenants sur le marché de l’énergie devront mettre à contribution leurs usagers. L’AFP précise néanmoins que « la CRE continuera d’évaluer chaque année le montant des charges du service public de l’énergie ».

        Lire aussi : La CSPE va encore augmenter

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 13 Déc 2013
La deuxième phase du projet Millener (Mille installations de gestion énergétique dans les îles) a été déployée en Corse, vendredi 6 décembre, lorsqu'EDF a lancé un appel à candidatures pour recruter une centaine de foyers volontaires. Ces derniers, qui doivent…
jeu 14 Jan 2016
Les trois projets de parc éolien en mer d’EDF viennent d’obtenir un avis favorable des commissions d’enquêtes publiques. Ces installations permettront de favoriser le dynamisme économique des territoires, tout en réduisant leur empreinte environnementale. (suite…)
lun 24 Avr 2017
La start-up Sylfen vient tout juste de remporter le Prix de l'innovation Le Monde Smart Cities dans la catégorie Energie. Une consécration pour cette entreprise grenobloise née il y a deux ans et qui en est encore au stade du…
mar 2 Mai 2017
Commandé par la ville de Paris, le rapport "Paris change d’ère" propose une stratégie pour permettre à la capitale d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Réalisé par le groupement Elioth, il identifie plusieurs "grands chantiers" pour la municipalité qui réalisera…

COMMENTAIRES

  • Le coût de production de l’électricité par les énergies renouvelables est en baisse.

    Mais le prix de l’électricité sur le marché européen est lui aussi en baisse, davantage, dû en partie à la surproduction d’électricité.

    Fermer quelques centrales nucléaires et au charbon réduirait la surcapacité et ferait remonter le prix du marché.

    Mais comme la CSPE est calculée par différence entre le coût des nouvelles énergies renouvelables et le prix du marché, plus le prix du marché est faible, plus la CSPE est importante.

    Si le calcul était fait par comparaison au coût réel des énergies nucléaire et fossile, en comptant les coûts indirects, il en serait autrement.

    Le grand hydraulique, bien moins cher que le nucléaire ou le charbon, est aussi une énergie renouvelable. Ce qu’on oublie bien souvent de mentionner.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *