La facture des énergies renouvelables explose selon la CRE - L'EnerGeek

La facture des énergies renouvelables explose selon la CRE

Philippe de LadoucetteEn France, la Commission de régulation de l’énergie anticipe une forte hausse des charges du service public de l’énergie en 2017. Selon ses estimations, elles s’élèveront l’an prochain à 8 milliards d’euros, soit une hausse de 19 % par rapport à 2015.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) vient de publier ses estimations des charges du service public de l’électricité pour l’année 2017. D’après ses calculs, le coût de la politique énergétique du gouvernement, et plus particulièrement celui du développement des énergies renouvelables, va être considérablement augmenté. Au total, 8 milliards seront ainsi nécessaires pour financer les différentes interventions de l’Etat, dispatchés comme suit :

1/les mécanismes de soutien aux énergies renouvelables dans l’Hexagone (67 % / dont 35 % pour le photovoltaïque et 19 % pour l’éolien)

2/la contribution au rééquilibrage tarifaire dans les zones non interconnectées (21 %)

3/le soutien à la cogénération (6 %)

4/les dispositifs sociaux (5 %)

Toutefois, dans le projet de loi de finances rectificatif présenté à l’Assemblée nationale en novembre 2015, la contribution au service public de l’électricité (CSPE) a été réformée pour mettre à contribution tous les consommateurs d’énergie. Désormais, les taxes intérieures sur la consommation finale d’énergie (taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité + taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel) permettront donc de financer le développement des énergies renouvelables.

Qui plus est, avec cette nouvelle organisation, tous les opérateurs intervenants sur le marché de l’énergie devront mettre à contribution leurs usagers. L’AFP précise néanmoins que « la CRE continuera d’évaluer chaque année le montant des charges du service public de l’énergie ».

        Lire aussi : La CSPE va encore augmenter

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 14 Juil 2016
Le vice-président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), Jean-Yves Le Déaut, se félicite de l’adoption de la nouvelle loi sur Cigéo. Avec ce texte, qui prévoit l’arrivée des premiers colis sur le site de Bure en…
mar 10 Mai 2016
Le ministre indien de l’Energie, Piyush Goyal, et la ministre française de l'Environnement, Ségolène Royal, ont annoncé vendredi 22 avril dernier, lors d'une grande réunion internationale, le lancement d’un plan de financement solaire d’un milliard de dollars. Ce nouveau programme…
jeu 9 Avr 2015
Les investissements dans les énergies renouvelables retrouvent une dynamique positive. C'est du moins les conclusions tirées d'un rapport du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), dont les données chiffrées démontrent qu'après deux années de baisse consécutives, les investissements dans les…
ven 24 Mar 2017
Si la France a bien du mal à concrétiser ses premiers projets de parcs éoliens en mer, le Danemark fut le premier pays au monde à miser sur la filière éolienne offshore, et est considéré depuis plusieurs décennies déjà comme…

COMMENTAIRES

  • Le coût de production de l’électricité par les énergies renouvelables est en baisse.

    Mais le prix de l’électricité sur le marché européen est lui aussi en baisse, davantage, dû en partie à la surproduction d’électricité.

    Fermer quelques centrales nucléaires et au charbon réduirait la surcapacité et ferait remonter le prix du marché.

    Mais comme la CSPE est calculée par différence entre le coût des nouvelles énergies renouvelables et le prix du marché, plus le prix du marché est faible, plus la CSPE est importante.

    Si le calcul était fait par comparaison au coût réel des énergies nucléaire et fossile, en comptant les coûts indirects, il en serait autrement.

    Le grand hydraulique, bien moins cher que le nucléaire ou le charbon, est aussi une énergie renouvelable. Ce qu’on oublie bien souvent de mentionner.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *