Une étude prévoit l’hégémonie des énergies renouvelables en 2040 - L'EnerGeek

Une étude prévoit l’hégémonie des énergies renouvelables en 2040

ill_renouvelable_photo_portaljardinL’Europe est à l’aube d’une nouvelle ère basée sur l’utilisation massive des énergies renouvelables. C’est en substance l’une des conclusions du « New Energy Outlook 2016 », publié en juin par l’agence américaine Bloomberg New Energy Finance. Selon les experts qui ont rédigé ce dossier, les énergies renouvelables vont en effet poursuivre leur développement… jusqu’à atteindre une part de 70 % du mix électrique européen en 2040. Aux États-Unis, elles devraient même dépasser le gaz.

70 % du mix européen d’ici 2040…

Comme chaque année, Bloomberg New Energy Finance tente de saisir à quoi ressemblera le paysage énergétique mondial de demain. Dans son étude prospective publiée le lundi 16 juin, le groupe américain se projette en 2040, période au cours de laquelle les énergies renouvelables domineront le mix électrique mondial.

« Les prix du gaz et du charbon vont rester bas, mais cela n’empêchera pas la transformation fondamentale du système électrique mondial dans les prochaines décennies vers les énergies renouvelables comme l’éolien et le solaire », expliquent les auteurs du New Energy Outlook 2016.

De fait, les sources énergétiques renouvelables devraient continuer de s’étendre sur les réseaux électriques du Vieux Continent mais également en Amérique du Nord. Alors qu’elles ont représenté 32 % de la production électrique de l’Europe en 2015, les énergies renouvelables pourraient bien atteindre une part de 70 % du mix électrique européen à l’horizon 2040. Même tendance du côté des États-Unis où elles pourraient passer de 14 % l’année dernière à 44 % du mix électrique en 2040.

… au détriment des énergies fossiles polluantes

« Une conclusion qui peut surprendre, c’est que nos prévisions ne montrent pas un âge d’or du gaz, sauf en Amérique du Nord [où sa part déclinera de 33 à 31 % dans la production électrique d’ici 2040, ndlr]. Comme source d’électricité au niveau mondial, le gaz sera dépassé par les renouvelables en 2027″, précise le rapport de Bloomberg New Energy Finance. Concernant le charbon, il sera supplanté par les énergies renouvelables autour de 2037.

La raison de cette domination des énergies vertes ? La baisse continue des coûts de l’éolien et du solaire : les coûts de ces technologies baisseront en effet respectivement de 41 % et de 60 % d’ici 2040. Mieux, les énergies vertes devraient devenir les sources d’électricité les moins chères dans de nombreux pays au cours de la décennie 2020… puis dans la quasi-totalité du monde d’ici 2030.

Bloomberg New Energy Finance estime que ce ne sont pas moins de 7.800 milliards de dollars qui seront investis dans les énergies renouvelables au niveau mondial entre aujourd’hui et 2040. Sur cette même période, les énergies fossiles polluantes n’auront droit qu’à 2.100 milliards de dollars d’investissement (et majoritairement dans les pays émergents).

Reste que ce changement ne sera probablement pas suffisant pour atteindre l’objectif que s’est fixé la communauté internationale en matière de réchauffement climatique (limiter la hausse des températures à 2°C par rapport à la période préindustrielle). L’agence américaine estime dans son dossier qu’il faudrait investir 5.300 milliards de dollars supplémentaires dans l’électricité bas-carbone.

Crédit photo : portaljardin

Rédigé par : lucas-goal

mar 31 Oct 2017
Selon le dernier bilan annuel du marché de l’énergie solaire réalisé par SolarPower Europe, une organisation qui rassemble les acteurs européens du secteur, la puissance cumulée du solaire devrait augmenter de 100 GW pour la seule année 2017, surpassant ainsi…
jeu 3 Mar 2016
En janvier dernier, les Français ont consommé 4,6 % d’électricité en moins par rapport au même mois de 2015. Au total, 50 058 gigawatts ont permis de répondre aussi bien à la demande des particuliers que des professionnels, entreprises ou industries. (suite…)
mer 25 Sep 2013
Alors que le rendement moyen d'une cellulaire solaire se chiffre aux alentours de 20%, une équipe de chercheurs franco-allemands ont mis au point une cellule multi-jonctions permettant d'atteindre une efficacité de plus de 44%. L'Institut Fraunhofer pour les Systèmes Energétiques…
jeu 22 Déc 2016
Disposant d'un potentiel hydraulique et éolien considérable, l'Ethiopie développe depuis plusieurs années de nombreux projets renouvelables afin de diminuer ses émissions de CO2 et garantir un développement énergétique et économique durable. Le barrage Gibe III situé le long de la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *