Investir massivement dans les EnR servirait la croissance française selon l'Ademe - L'EnerGeek Investir massivement dans les EnR servirait la croissance française selon l'Ademe - L'EnerGeek

Investir massivement dans les EnR servirait la croissance française selon l’Ademe

AdemeL’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a publié une étude prospective afin d’évaluer l’impact macroéconomique d’un déploiement massif des énergies vertes. Selon ses conclusions présentées le 30 juin dernier, la France pourrait gagner 3 points de PIB grâce à de tels investissements.

Pour réaliser ses travaux, l’Ademe a fixé trois hypothèses : un scénario à 100 % d’ENR en 2050, un autre à 100 % d’ENR mais avec une « acceptabilité modérée » et enfin une hypothèse portant le mix électrique à 80 % d’ENR (+ fossiles ou nucléaire). En fonction des arbitrages retenus, « le produit intérieur brut (PIB) de la France serait (…) supérieur de 3,6 % à 3,9 % au niveau qu’il atteindrait en l’absence de transition énergétique ».

Pour comprendre ses résultats étonnants, le journaliste du « Monde » Pierre Le Hir explique que « les « effets récessifs » de cette transition (baisse d’activité liée à la moindre production d’énergie, hausse du coût de production de l’électricité, augmentation de la fiscalité environnementale) sont plus que compensés par ses « effets expansionnistes » (hausse de l’emploi liée aux investissements dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, baisse de la facture énergétique à moyen terme, diminution des importations de combustibles fossiles ».

Pour en savoir plus, notre fiche technique sur le sujet : Energies renouvelables, croissance, emploi : que dit la dernière étude prospective de l’Ademe ?

Néanmoins, pour parvenir à créer de 830 000 à 900 000 emplois supplémentaires tout en augmentant le revenu disponible des ménages, l’étude se fonde sur une division par deux de la consommation énergétique totale en 2050. Par ailleurs, l’intermittence des ENR reste encore problématique puisque les experts stipulent que des solutions [de stockage et d’adaptation] doivent encore être trouvées pour rendre ces hypothèses crédibles.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 16 Fév 2016
Avec une puissance installée totale de 142 GW en 2015, l'énergie éolienne est devenue la troisième source de production d'électricité de l'Union européenne. C'est ce qu'affirme l'Association Européenne de l'Énergie Éolienne (EWEA) dans son dernier bilan annuel. On apprend également que…
mer 27 Mai 2015
Si les premiers Trophées de la transition énergétique décernés par le magasine l'Usine Nouvelle ont récompensé de nombreux projets le 19 mai dernier, c’est l’entreprise grenobloise HydroQuest qui a remporté le grand prix « coup de cœur » du jury grâce à l’Amazon, un modèle…
mar 15 Mar 2016
A l’occasion d’une visite au Maroc, le ministre allemand de la Coopération économique et du Développement, Gerd Müller, a annoncé son intention d’investir dans l’énergie solaire. Le projet de Midelt va ainsi recevoir 400 millions d’euros de financement, destinés à…
mar 12 Jan 2016
Classée parmi les énergies marines renouvelables, l'hydromaréthermie, ou « énergie thermique des mers », permet de créer de l’énergie grâce au différentiel de températures entre les eaux de surface et les eaux profondes. En Corse, cette invention est déjà utilisée et bénéficie…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *