« Calme apparent, risque présent » : les hydroguides d’EDF de nouveau sur le terrain - L'EnerGeek

« Calme apparent, risque présent » : les hydroguides d’EDF de nouveau sur le terrain

hydro-franceEDF met en place chaque été un plan de prévention des risques liés au fonctionnement des centrales hydroélectriques à destination des populations locales et touristiques. Cette année encore, 160 hydroguides ont été mobilisés sur tout le territoire dans le cadre de la campagne « Calme apparent, risque présent », pour échanger et prévenir les populations des risques encourus.

Des risques en rivière bien souvent méconnus 

L’activité de production hydraulique se caractérise par une forte réactivité lui permettant de répondre de manière optimale aux fluctuations de la demande d’électricité. Un atout qui se concrétise sur le terrain par un démarrage rapide des aménagements et peut entraîner une forte variation du niveau des rivières (aspiration de l’eau en amont et montée des eaux en aval par exemple).

Les débits des cours d’eau peuvent varier en l’espace de quelques minutes seulement, en fonction de l’activité de la centrale à proximité, et les courants peuvent s’intensifier par endroits, accentuant les risques d’accidents pour les usagers. Les mouvements d’eau liés au fonctionnement des barrages augmentent les risques pour les baigneurs (risques de noyade ou d’isolement sur les îlots, etc), comme pour les embarcations qui peuvent être emportées par le courant au-delà des zones navigables délimitées.

Face à ces risques potentiels pour la population, le groupe EDF, premier exploitant hydroélectrique en France, a mis en place de manière permanente un dispositif de prévention et de sensibilisation comprenant un système de panneautage à proximité des cours d’eau et des aménagements, et l’organisation régulière de conférences d’information au sein des écoles avoisinantes.

Problème : les panneaux d’information et d’interdiction ne sont pas toujours suffisants pour décourager certains habitués des lieux ou touristes bien décidés à profiter des plaisirs de l’eau vive, quand d’autres personnes empruntent parfois des accès peu fréquentés, au risque de ne pas croiser de panneaux d’avertissement, ou tout simplement ne pas les lire. Les risques sont encore trop souvent pris à la légère : « la plupart du temps, les gens ne voient pas les panneaux, ou ils n’ont pas envie d’y prêter attention », explique dans le quotidien Nice Matin Marie Chaix, hydroguide EDF lors de la saison précédente.

160 hydroguides dédiés à la sensibilisation du public

Pour y remédier, l’énergéticien français met en place chaque été – depuis près de vingt ans maintenant – un programme de communication renforcé, via la distribution dans les zones sensibles de milliers de documents (flyers, leaflets et affiches à destination du grand public) dans six langues différentes, et la diffusion de spots publicitaires sur les radios locales. Baptisée « Calme apparent, risque présent », cette campagne a pour objectif d’informer riverains et touristes des risques liés à l’activité hydraulique sur les cours d’eau.

Ces appels à la prudence sont relayés sur le terrain par une équipe de 160 hydroguides, mobilisés par l’énergéticien pour aller à la rencontre de toutes les personnes évoluant autour des rivières (baigneurs, promeneurs, pêcheurs et pratiquants de sports d’eau vive qui se trouveraient dans des zones à risques). Ces étudiants bilingues sont recrutés sur la base d’un bac+2, et ont pour mission première d’informer, de prévenir et de sensibiliser les populations aux risques aux abords des ouvrages hydroélectriques et dans les lieux de villégiature, et d’assurer ainsi la sécurité en aval des barrages.

Ils distribuent des dépliants d’information ou des livrets pédagogiques et sont présents pour rappeler les conseils de sécurité et répondre aux questions éventuelles du public. Ils bénéficient notamment d’une formation sur les risques en matière de production hydraulique, une formation de la prévention routière et une formation sur site avec des agents EDF. En lien direct avec l’exploitant, ils peuvent par ailleurs alerter les responsables EDF en cas de situations à risques ou de comportements dangereux.

En complément de leur mission de sensibilisation, les hydroguides EDF sont également chargés de relever des données statistiques pour l’analyse de la fréquentation des cours d’eau, et de renforcer la signalétique en cas de besoin.

 

Rédigé par : jacques-mirat

lun 21 Août 2017
Désireux de diversifier son secteur énergétique et d’introduire davantage d’énergie décarbonée dans son mix-électrique, l’Arabie Saoudite s’est engagée dans un vaste plan de production renouvelable avec pour objectif de tirer 10% de son électricité de sources vertes d'ici 2023. Un…
lun 16 Fév 2015
C'est en Corrèze, dans les eaux du lac de retenue de la Triouzoune, qu'EDF a apporté son soutien au projet de construction d'une des plus grandes frayères à brochets d'Europe. Une initiative de l’Association Agréée de Pêche et de Protection du…
jeu 12 Juin 2014
La République bolivarienne du Venezuela est un pays d'Amérique du Sud partageant ses frontières avec la Colombie, le Brésil et la Guyanne. En raison d'une forte croissance démographique (la population approche aujourd'hui les 30 millions d'individus), la demande en électricité…
lun 28 Déc 2015
Depuis 1984, l’Afrique du Sud utilise l’énergie nucléaire pour répondre à ses besoins énergétiques. Cependant, le pays de Jacob Zuma reste très dépendant de ses centrales à charbon vieillissantes. A l'avenir, il compte développer l’atome pour assurer son indépendance énergétique au lendemain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *