Le démantèlement d’Areva relance-t-il le nucléaire français ? - L'EnerGeek

Le démantèlement d’Areva relance-t-il le nucléaire français ?

Q_AREVA_FR_10CMEn 2017, le groupe Areva aura disparu et la filière nucléaire française sera relancée. Le groupe va être renommé « NewCo » et se recentrer sur le combustible ainsi que le traitement des déchets radioactifs, tandis qu’il va bénéficier de 8 milliards d’euros pour assurer son développement.

Afin de créer Areva en 2001, deux entités avaient fusionné : la Cogema et Framatom. Confiée à Anne Lauvergeon, l’entreprise était rapidement devenue un symbole de l’industrie française qui s’exporte, avant d’incarner finalement les difficultés de la filière tricolore.

Pour tourner définitivement la page de cette aventure industrielle, l’Etat a donc décidé de remettre la main à la poche avant de diviser le groupe. Ainsi, l’activité réacteurs (Areva NP) passera sous le contrôle d’EDF contre 1,3  milliard d’euros – espéré -, explique l’Agence économique et financière (AGEFI).

Toutefois, selon le directeur financier du groupe, Stéphane Loiteau, même avec « 8 milliards d’euros d’argent frais (…) l’opération « il faut sauver le soldat Areva » équivaudra au démantèlement de l’empire nucléaire par Anne Lauvergeon ». Encourageant.

Rédigé par : lucas-goal

ven 12 Déc 2014
Si le chantier de Flamanville est le plus souvent évoqué pour les aléas de son calendrier, ce projet mené conjointement par EDF et Areva, est aussi source d'investissements et de développement économique local pour la région Basse-Normandie. Un engagement réaffirmé…
mer 10 Sep 2014
Selon le quotidien Nikkei, le Premier ministre japonais Shinzo Abe aurait fait part de sa volonté de démanteler une douzaine de réacteurs nucléaires dont la mise en conformité aux nouvelles normes de sûreté ne paraît pas envisageable. Une initiative ou…
ven 25 Mar 2016
Devant les députés britanniques, le patron de la filiale britannique d’EDF a confirmé « dans les délais et dans le budget » le projet de Hinkley Point. L’électricien français devra construire deux EPR de l’autre côté de la Manche et dynamiser au…
lun 28 Sep 2015
Le Mexique étudie la possibilité de relancer son programme de développement nucléaire via la construction de deux nouveaux réacteurs sur son seul site nucléaire aujourd'hui en activité. Un haut fonctionnaire du ministère de l'Energie a en effet révélé que des…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *