9 pays européens s'allient pour développer l'éolien offshore - L'EnerGeek 9 pays européens s'allient pour développer l'éolien offshore - L'EnerGeek

9 pays européens s’allient pour développer l’éolien offshore

wind_turbine_photo_Ad MeskensL’énergie éolienne offshore a le vent en poupe dans le Nord de l’Europe. Neuf pays européens se sont en effet réunis lundi 7 juin pour signer un accord de coopération qui vise à favoriser le développement de l’énergie éolienne dans les mers qui bordent les côtes Nord du Vieux Continent. L’objectif est de renforcer la production éolienne en mer mais également son intégration au sein du marché européen de l’énergie. Explications.

Développer les parc éolien en mer

Les ministres de l’énergie de la France, des Pays-Bas, de l’Allemagne, de la Belgique, du Luxembourg, du Danemark, de l’Irlande, de la Suède et de la Norvège, ainsi que Miguel Arias Cañete (commissaire européen chargé de l’action pour le climat et l’énergie) et Maroš Šefcovic (vice-président pour une Union de l’énergie), ont annoncé la signature d’un plan d’action 2016-2019 portant sur le développement de l’éolien en mer.

Cette coopération a pour objectif de « créer de bonnes conditions pour le développement de l’énergie éolienne en mer et d’assurer ainsi un approvisionnement en énergie durable, sûr et à un coût abordable dans les pays des mers du Nord ».

Pour y parvenir, les États partenaires comptent désormais travailler conjointement et notamment favoriser une meilleure coopération en termes de planification des zones maritimes exploitées. Il s’agira également de renforcer le partager des données, définir des approches communes en matière d’incidences sur l’environnement et de coordonner des procédures d’autorisation des parcs.

Renforcer le réseau électrique européen

Grâce à cet accord, les neuf signataires vont se pencher sur un meilleur développement du réseau électrique européen. Il s’agira de faire en sorte qu’il puisse traiter les volumes énergétiques supplémentaires issus des turbines éoliennes offshore. L’objectif sera également de favoriser les interconnexions afin que cette électricité circule sur l’ensemble du marché intérieur.

« Le but est de s’appuyer sur cette nouvelle infrastructure pour poursuivre l’interconnexion et l’intégration du marché entre pays riverains de la mer du Nord. Pour tirer pleinement profit, à un moindre coût, du potentiel qu’offrent les ressources des mers du Nord, il sera primordial que les pays de la région coopèrent étroitement et mettent en commun leurs sources d’énergie », estime à ce titre Maroš Šefcovic.

La Commission européenne a précisé que cette coopération était encore « ouverte à la participation de tous les pays ayant un intérêt dans la région des mers du Nord ». Et qu’elle serait probablement prolongée au-delà de 2019 : « en collaboration avec d’autres pays, nous étudions ce qui peut être fait après 2020 et dans la période autour de 2030 ».

Crédit photo : Ad Meskens

Rédigé par : lucas-goal

jeu 2 Mar 2017
La production d'électricité dans les territoires d'Outre-mer est un marché porteur et ouvre sans cesse de nouvelles perspectives en ces temps de transition énergétique. Le producteur français d'électricité Albioma, surtout présent dans les DOM-TOM, aura su en profiter pour booster…
dim 28 Août 2016
Dans une interview au journal Les Echos, le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, partage son analyse sur l’avenir du secteur de l’énergie. Pour lui comme pour de nombreux experts, la numérisation va entrainer « une profonde transformation du modèle des énergéticiens ». (suite…)
mar 9 Déc 2014
De nouvelles coupures d'électricité sont venues perturber le quotidien des Sud-Africains le weekend dernier, et si ces situations sont récurrentes, l'état du réseau électrique national ne semble jamais s'améliorer au grand dam de la population. En effet, la compagnie nationale…
mer 30 Jan 2013
EDF et Network Rail, le gestionnaire du réseau ferroviaire britannique, ont signé un contrat de 3,6 millions d’euros, en vertu duquel l’électricien français alimentera en électricité les lignes de chemins de fers d’outre-Manche jusqu’en 2014. Cette coopération pourrait s’inscrire dans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *