Que contient l'appel d'offres sur l'autoconsommation lancé par le gouvernement ? - L'EnerGeek

Que contient l’appel d’offres sur l’autoconsommation lancé par le gouvernement ?

autoconsommation-electricite-france

panneau_solaire_toit_photo_ankiewolffVirginie Schwarz, directrice générale de l’énergie au ministère de l’Environnement, a profité du premier colloque national dédié à l’autoconsommation photovoltaïque pour annoncer le lancement prochain d’un appel d’offres portant sur l’autoproduction d’électricité dans les bâtiments industriels, tertiaires et agricoles. Le gouvernement compte ainsi donner un coup d’accélérateur à un marché prometteur.

50 MW de projets d’autoproduction électrique

C’est au cours du colloque dédié à l’autoconsommation, organisé le mercredi 25 mai dernier par Enerplan, que Virginie Schwarz a annoncé la saisie de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) pour la publication du cahier des charges de l’appel d’offres « autoconsommation » avant l’été.

Le terme d’autoconsommation se définit comme la capacité de consommer l’électricité directement sur son lieu de production. Il s’agit donc d’une notion étroitement liée à celle de l’autoproduction, qui consiste à générer tout ou partie de sa propre énergie électrique sur site. Le gouvernement compte aujourd’hui s’appuyer sur ces pratiques afin de soutenir le développement des énergies renouvelables.

L’appel d’offres annoncé par Mme Schwarz vise ainsi à déployer plus de 50 MW de projets d’autoproduction électrique (d’une puissance unitaire de 100 à 500 kW) aux quatre coins de France. 10 MW verront notamment le jour en Corse et sur les territoires d’Outre-Mer. L’appel d’offres portera sur des installations photovoltaïques mais également de petite hydroélectricité et de cogénération.

Accompagner à la pratique de l’autoconsommation

Ce dispositif est ouvert aux secteurs industriels, tertiaires et agricoles, « des segments de marché (…) qui ont la bonne concordance entre la production et la consommation », explique au nom du ministère Virginie Schwarz. L’appel d’offres s’adresse en particulier aux centres commerciaux et aux acteurs économiques pour lesquels l’autoconsommation peut apporter les bénéfices les plus importants.

« L’autoconsommation a d’autant plus de sens aujourd’hui avec la baisse des prix que l’on observe », estime la directrice de la Direction Générale de l’Énergie et du Climat (DGEC). Il s’agira donc pour le gouvernement d’accompagner à l’autoconsommation sans pour autant « inciter à la surconsommation ».

Les professionnels du photovoltaïque demandent depuis plusieurs années déjà la possibilité d’expérimenter l’autoconsommation. Il y a une semaine, ERDF a annoncé la mise à disposition du compteur Linky aux autoconsommateurs : ce compteur intelligent et connecté est capable de mesurer les volumes d’électricité échangés entre une habitation et le réseau. Dans le cas d’un bâtiment qui produit et consomme sa propre électricité, il évite donc l’installation d’un second compteur.

Crédit photo : ankiewolff

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 29 Oct 2013
Dans le cadre du débat national sur la transition énergétique, l'Union Française de l’Électricité (UFE) a indiqué que la France devait "garder toute les options ouvertes" pour atteindre ses objectifs en matière d'efficacité énergétique. Ainsi, s'il apparait comme difficile de…
jeu 10 Déc 2015
L'architecte néerlandais Janjaap Ruijssenaars (Universe Architecture) a développé une nouvelle technique pour produire gratuitement de l'énergie verte à domicile. Ce dispositif, baptisé "mécanisme de Ruijssenaars", permettrait de générer de l'énergie en déséquilibrant perpétuellement un poids, et constitue déjà, selon plusieurs…
lun 30 Nov 2015
Avec le développement du phénomène d’autoconsommation, de plus en plus de structures s’adressent aux particuliers pour équiper leur logement avec des énergies renouvelables. Cependant, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF),…
lun 9 Fév 2015
Les sociétés française et israélienne Alstom et Atlantium viennent de signer un accord afin de développer une solution de traitement de l’eau par ultraviolets dans les équipements hydroélectriques. Cette technique économique et respectueuse de l’environnement permet de détruire les micro-organismes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *