Un député LR fustige l'absence de débat sur l'énergie à droite - L'EnerGeek Un député LR fustige l'absence de débat sur l'énergie à droite - L'EnerGeek

Un député LR fustige l’absence de débat sur l’énergie à droite

JulienAubertDans une tribune publiée dans le quotidien Le Monde, le 30 mai dernier, le député Les Républicains du Vaucluse, Julien Aubert, imagine « une vision alternative de la “transition énergétique” ». Selon lui, la droite doit désormais réfléchir à son programme énergétique en s’appuyant sur le nucléaire et les énergies renouvelables.

Pour le député Julien Aubert, la question de l’énergie est la grande absente du débat de la primaire organisée par Les Républicains – qui se tient en novembre prochain. C’est pourquoi, dans une tribune publiée dans la rubrique Idées du journal Le Monde, il plaide pour l’établissement  « d’une stratégie flexible d’adaptation aux chocs externes (prix du pétrole, taux de change fluctuants, etc.), qui, à partir de la colonne vertébrale nucléaire (à réengager rapidement), laissera se diversifier le bouquet énergétique français ».

Actuellement président du groupe d’études énergies à l’Assemblée nationale, Julien Aubert se montre assez critique de la transition énergétique telle qu’elle est mise en place aujourd’hui. Il dénonce entre autres l’absence d’anticipation : « Notre « moteur nucléaire » a été délaissé par le gouvernement en place, qui n’a pas voulu réfléchir à la manière dont, sur trente ans, il faudrait remplacer, prolonger ou démanteler une partie du parc en l’articulant avec l’arrivée des troisième et quatrième ­générations de réacteurs ».

Pour ouvrir la réflexion, il fixe deux objectifs à respecter. D’abord, il souligne l’importance de « maximiser la compétitivité de notre économie tout en respectant nos engagements environnementaux européens ». Enfin, il souhaite aussi veiller à « préserver le modèle social français en absorbant, pour le consommateur final – c’est-à-dire le plus souvent le citoyen –, les surcoûts liés aux mutations technologiques, aux bouleversements mondiaux ou aux « trous d’air » de la transition ».

Crédit hoto : @FranceTVInfo

Rédigé par : jacques-mirat

jeu 28 Nov 2013
Selon les déclarations faites samedi 23 novembre par Dragomir Stoïnev, ministre bulgare de l'Economie et de l'Energie, la construction d'un nouveau réacteur nucléaire à la centrale de Kozlodouï serait actuellement envisagée par le gouvernement. La Bulgarie ferait pour cela appel…
mer 16 Oct 2013
Europe 1 et le blog SOS Conso hébergé par le Monde se faisaient l'écho, au début du mois d'octobre, du vent de colère qui souffle sur le secteur des petites éoliennes installées en milieu urbain. De nombreux clients sont en…
ven 1 Juil 2016
L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a publié une étude prospective afin d’évaluer l’impact macroéconomique d’un déploiement massif des énergies vertes. Selon ses conclusions présentées le 30 juin dernier, la France pourrait gagner 3 points de…
mar 3 Juin 2014
La Russie et le Kazakhstan ont signé, jeudi 29 mai à Astana, un accord de coopération dans le domaine du nucléaire civil. Ce mémorandum, paraphé par Vladimir Poutine et son homologue kazakh Noursoultan Nazarbaïev à l'occasion du sommet du Conseil…

COMMENTAIRES

  • Le parti LR n’a pas vraiment besoin d’un débat sur l’énergie puisque tout le monde s’y est déjà exprimé et tout le monde est tombé d’accord : Pour le nucléaire et pour les gaz de schistes. C’est aussi la position du parti communiste.

    Idem chez les verts, tout le monde est d’accord pour être contre le nucléaire et contre les gaz de schistes.

    Là où il reste un débat non tranché, c’est au PS et, à ma connaissance, au FN.

    Le problème est que ces sujets sont très techniques, très complexes, et que la plupart des gens ont dessus une position très arrêtée. Il y a des positions majoritaires dans l’opinion, mais les minoritaires ne s’avouent jamais vaincus.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *