Doit-on craindre une pénurie d’énergie ? - L'EnerGeek

Doit-on craindre une pénurie d’énergie ?

RaffineriesAlors que près d’un tiers des stations service sont en pénurie d’essence, les représentants des entreprises tirent la sonnette d’alarme. Une situation qui pourrait ne pas s’améliorer puisque les centrales nucléaires veulent se joindre à la contestation.

Dans l’Ouest de la France et en région parisienne, les difficultés d’approvisionnement en essence commencent à se faire sentir à la suite des blocages des raffineries. A en croire le Secrétaire d’Etat aux transports, Alain Vidalies, on enregistre des pics de consommation de +500 % dans certains secteurs, par effet de précaution.

Les organisations patronales (MEDEF, CGPME, FNSEA, UPA) viennent de publier un communiqué afin de tirer la sonnette d’alarme : « les grèves dans les transports et les difficultés d’approvisionnement en carburant commencent à impacter l’activité économique du pays ».

Pourtant, les problèmes risquent de se multiplier avec l’entrée des centrales nucléaires dans la contestation. Interrogé sur France Inter au micro de Léa Salamé, le Secrétaire Général de la CGT, Philippe Martinez, n’excluait pas la possibilité de coupures d’électricité dans tout le pays.

Crédit Photo : @LeMonde

Rédigé par : jacques-mirat

mar 23 Sep 2014
La Russie a annoncé ce lundi 22 septembre 2014 via un communiqué de l'Agence russe de l'énergie atomique Rosatom, la signature d'un protocole d'accord avec l'Afrique du Sud dans le cadre d'une nouvelle coopération nucléaire entre les deux pays. Un…
lun 18 Nov 2013
L'opérateur de la centrale nucléaire endommagée de Fukushima, Tepco, a débuté lundi 18 novembre le retrait du combustible de la piscine du réacteur 4. Une opération qualifiée de "délicate" qui devrait s'étaler sur une période d'un an. Après avoir obtenu,…
mar 25 Avr 2017
Après une nouvelle hausse de 2,73% au mois de mars 2017, les tarifs réglementés du gaz devraient cette fois-ci poursuivre au mois de mai la tendance baissière entamée en avril. Selon le régulateur, une baisse de 3,3% devrait en effet…
lun 14 Avr 2014
Publiées ce dimanche à Berlin, les conclusions des scientifiques du GIEC, groupe intergouvernemental d'experts sur le climat sont sans appel. Sans un changement de cap immédiat de la politique énergétique mondiale, il nous sera bientôt impossible de limiter le réchauffement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *