La Banque africaine de développement lance un New Deal de l'énergie - L'EnerGeek

La Banque africaine de développement lance un New Deal de l’énergie

BAD EnergyLes assemblées annuelles de la BAD ont commencé ce mardi 24 mai. Son nouveau président, le Nigérian Akinwumi Adesina, souhaite utiliser les 4 prochains jours pour relancer son « New deal pour l’énergie en Afrique ».

Avec son New Deal pour l’énergie en Afrique, Akinwumi Adesina veut mettre en place une plateforme de partenariats publics et privés pour financer des projets énergétiques, afin de permettre l’accès universel du continent à l’électricité d’ici 2025. Interrogé sur la faisabilité de cet objectif, il a notamment déclaré que « le barrage de Grand Inga [projet hydroélectrique sur le Congo, en République démocratique du Congo, ndlr] a la potentialité de 44 000 mégawatts pour l’électricité. Si on fait le Grand Inga, les problèmes sont réglés. Il faut travailler ensemble pour débloquer cette potentialité ».

Même si l’on estime que 645 millions de personnes en Afrique restent encore sans accès à l’électricité aujourd’hui, l’institution financière est impliquée parallèlement dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le nouveau président de la BAD a ainsi confié son intention de « tripler [les] financements pour le climat à 5 milliards de dollars par an d’ici 2020 ».

Crédit Photo : @RFIAfrique 

Rédigé par : vincent-delong

ven 8 Fév 2013
GDF Suez a annoncé qu’il allait construire le plus grand parc éolien d’Afrique, en coopération avec l’énergéticien marocain Nareva Holding. Située au sud du Maroc, à Tarfaya, cette ferme géante aura une puissance de 300 MW. Le parc de Tarfaya…
mer 25 Nov 2015
La commission européenne vient de lancer une consultation publique sur un projet de directive relative aux énergies renouvelables pour la période post-2020. Jusqu’au 10 février 2016, les citoyens peuvent donc venir partager leurs avis sur le développement des ENR. (suite…)
A l'occasion de la publication de son livre Mon journal du monde, le professeur à l'Université Paris Dauphine, Philippe Chalmin, spécialiste des matières premières, analyse le secteur de l'énergie pour le journal La Dépêche. Selon lui, alors que les énergies renouvelables ne…
mar 11 Oct 2016
L’archipel japonais importe actuellement 80 % de son énergie. Pour diversifier les ressources énergétiques du pays, l’entreprise Challenergy cherche à exploiter l’énergie des typhons. En effet, de nouvelles éoliennes pourraient partiellement récupérer l’énergie produite par ces phénomènes météorologiques. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *