Hinkley Point : les précisions apportées à la commission énergie du Royaume-Uni - L'EnerGeek

Hinkley Point : les précisions apportées à la commission énergie du Royaume-Uni

HinkleyPointLe 24 mai, le directeur général d’EDF Energy, Vincent de Rivaz, était interrogé par les membres de la Commission parlementaire sur l’Énergie et le Changement climatique du Royaume-Uni. Au cours de ces échanges, il a notamment apporté des précisions sur le dossier Hinkley Point.

EDF a décidé de consulter le comité central d’entreprise sur le projet Hinkley Point. Déterminé à construire deux EPR de l’autre côté de la manche, le patron de la filiale britannique de l’énergéticien tricolore devait apporter des précisions au président de la Commission Energie du Royaume-Uni, Angus MacNeil : « Au moment même où nous parlons, la décision finale d’investissement continue d’être préparée ».

Confiant, Vincent de Rivaz met toutefois en garde contre un empressement qui se révélerait contre-productif : « Nous devons être calmes et patients, car si je préjugeais du résultat de la consultation (du CCE), je mettrais le processus en danger ». Actuellement, la mise en route du premier des deux réacteurs est prévue pour 2025.

Rédigé par : jacques-mirat

lun 16 Déc 2013
Le gouvernement sud-coréen a présenté mardi 10 décembre, les premières orientations de sa future politique énergétique. Face à la forte augmentation de la demande d'électricité, qui devrait doubler d'ici 20 ans, le gouvernement de Park Geun-hye a décidé de mettre…
lun 8 Sep 2014
Les travaux d'aménagement se poursuivent sur le chantier de la centrale nucléaire de Flamanville, où l'installation du premier des quatre générateurs de vapeur que comptera le bâtiment du réacteur EPR vient d'être réalisée avec succès. Une opération de haute technicité et…
ven 9 Août 2013
Jeudi soir, un dégagement de fumée a été détecté sur le site du surgénérateur Superphénix de Creys-Malville, dans l’Isère. Cet incident, qui s’est déroulé dans une partie non-nucléaire de ce site en cours de démantèlement, n’a pas eu de conséquences…
mar 5 Mar 2013
Alors que le groupe français fait face à d’importantes annulations de commandes pour ses EPR depuis l’accident de Fukushima, Areva a décidé d’entrer sur le marché de la prolongation des réacteurs nucléaires. Depuis mars 2011, Areva a évalué à 940…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *