États-Unis : un mix électrique à 100% solaire? - L'EnerGeek États-Unis : un mix électrique à 100% solaire? - L'EnerGeek

États-Unis : un mix électrique à 100% solaire?

solar-panel_photo_ChristofferRiemerLes États-Unis sont aujourd’hui les deuxièmes plus gros consommateurs d’énergie au monde. Depuis 2006 et la révolution des hydrocarbures de schiste, Washington tend vers son indépendance énergétique au prix, cependant, d’un mix électrique fortement carboné (près de 80% de l’électricité américaine est issue de ressources fossiles). Et si, pour ne plus être le deuxième émetteur mondial de gaz à effet de serre, le pays de l’Oncle Sam décidait de répondre à ses besoins électriques uniquement grâce à l’énergie solaire ? C’est à cette question qu’a tenté de répondre la société Solar City d’Elon Musk, PDG de Tesla.

0,6 % des USA recouverts de panneaux solaires…

Les États-Unis pourraient satisfaire la totalité de leurs besoins en électricité grâce à une source énergétique renouvelable disponible en quantité illimitée : le rayonnement du soleil. Pour arriver à cette situation vertueuse, il faudrait que le gouvernement américain recouvre 0,6 % de son territoire avec des panneaux solaires. C’est du moins ce qu’affirme la société Solar City, dans une vidéo publiée à la fin du mois d’avril sur Internet. Pour en arriver à cette conclusion, la société d’Elon Musk s’est appuyée sur deux études : la première concerne la production électrique totale des États-Unis et la seconde est centrée sur l’emprise au sol des panneaux solaires.

Selon les chiffres de la première étude, publiée par le ministère de l’énergie des États-Unis, la production électrique américaine s’est élevée en 2015 à 4 000 TWh (dont un faible pourcentage est issu de l’énergie solaire). Et selon la seconde étude, publiée par le laboratoire sur les énergies renouvelables, une surface solaire au sol de 2,8 acres (soit 0,011 km²) de panneaux solaires permettrait de produire 1 GWh d’électricité en une année.

… pour un mix électrique totalement décarboné

Après une simple multiplication, Solar City arrive à la conclusion que 6.901.824 acres (soit quelque 27.930 km²) recouverts de panneaux solaires permettraient de générer suffisamment d’électricité pour répondre à la demande nationale annuelle des États-Unis. Et ce, sans émettre une seule tonne de gaz à effet de serre.

Le coefficient d’emprise au sol utilisé par Solar City correspond à celui des installations solaires les plus performantes : celui issu des centrales photovoltaïques de plus de 20 MW équipées de panneaux à concentration à 2 axes. À titre de comparaison, il faudrait 4,4 acres (soit 0,017 km²) de panneaux solaires fixes en toiture pour produire 1 GWh en une année.

Reste la question du stockage de l’énergie. Car, par définition, l’énergie solaire est intermittente : les moments de production (tributaires du degré d’ensoleillement) ne correspondent en effet pas nécessairement aux moments de consommation. Il serait donc important de stocker une grande partie de l’énergie produite pour la restituer ultérieurement. Un défi technique qui est encore aujourd’hui irréalisable à grande échelle.

Crédit photo : ChristofferRiemer

Rédigé par : guy-belcourt

lun 29 Juin 2015
Mardi dernier, deux jours après la clôture du Salon du Bourget, la compagnie binationale Itaipu et le groupe brésilien ACS aviation ont marqué les esprits du monde de l’aviation, en faisant voler pour la première fois leur avion électrique baptisé…
ven 8 Mar 2013
Le coût de la transition énergétique fait débat en Allemagne. Fin février, le ministre  de l’Environnement, Peter Altmaier, a prévenu que la sortie du nucléaire pourrait coûter 1.000 milliards d’euros au pays sur les deux prochaines décennies. Une explosion des…
ven 22 Fév 2013
Si les dernières grandes annonces d’EDF Énergies Nouvelles concernaient l’étranger (la mise en service de parcs éoliens au Québec et aux États-Unis, la pose de 75.000 panneaux solaires en Israël), la filiale se développe également sur le territoire français. Jeudi…
ven 2 Sep 2016
A l'ouverture de l'université d'été du patronat français, le 30 août dernier, Terrawatt Initiative (TWI) et le MEDEF International ont signé un protocole d'accord afin de fédérer le secteur privé  autour d'un marché commun mondial de l'énergie solaire. Isabelle Kocher…

COMMENTAIRES

  • Pourquoi faire encore de la publicité à ce bonimenteur qui ne fait pas mieux que d’autres entreprises, sérieuses elles, mais simplement plus de tapage médiatique : un grand show, mais des milliers de « pré- commandes » qui ne sont pas encore livrées un an plus tard.

    Une électricité 100% renouvelable : hydraulique, éolien, solaire … est possible aux Etats-Unis, à condition de mettre en place un réseau électrique digne d’un pays moderne et pas comme actuellement un réseau délabré (comme beaucoup de routes).

    D’autres études sont disponibles pour cela, provenant d’université et même d’organismes officiels (NREL).

    En France aussi, une électricité 100% renouvelable est possible d’ici 2050, en améliorant un peu l’étude de l’ADEME à ce sujet.

    Répondre
  • Et pour la fabrication des panneaux solaires, combien de co2 émis ? (fabrication chinoise probablement)
    Cout du KWh avec stockage ? Probablement 4 fois le cout actuel.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *