États-Unis : un mix électrique à 100% solaire? - L'EnerGeek États-Unis : un mix électrique à 100% solaire? - L'EnerGeek

États-Unis : un mix électrique à 100% solaire?

solar-panel_photo_ChristofferRiemerLes États-Unis sont aujourd’hui les deuxièmes plus gros consommateurs d’énergie au monde. Depuis 2006 et la révolution des hydrocarbures de schiste, Washington tend vers son indépendance énergétique au prix, cependant, d’un mix électrique fortement carboné (près de 80% de l’électricité américaine est issue de ressources fossiles). Et si, pour ne plus être le deuxième émetteur mondial de gaz à effet de serre, le pays de l’Oncle Sam décidait de répondre à ses besoins électriques uniquement grâce à l’énergie solaire ? C’est à cette question qu’a tenté de répondre la société Solar City d’Elon Musk, PDG de Tesla.

0,6 % des USA recouverts de panneaux solaires…

Les États-Unis pourraient satisfaire la totalité de leurs besoins en électricité grâce à une source énergétique renouvelable disponible en quantité illimitée : le rayonnement du soleil. Pour arriver à cette situation vertueuse, il faudrait que le gouvernement américain recouvre 0,6 % de son territoire avec des panneaux solaires. C’est du moins ce qu’affirme la société Solar City, dans une vidéo publiée à la fin du mois d’avril sur Internet. Pour en arriver à cette conclusion, la société d’Elon Musk s’est appuyée sur deux études : la première concerne la production électrique totale des États-Unis et la seconde est centrée sur l’emprise au sol des panneaux solaires.

Selon les chiffres de la première étude, publiée par le ministère de l’énergie des États-Unis, la production électrique américaine s’est élevée en 2015 à 4 000 TWh (dont un faible pourcentage est issu de l’énergie solaire). Et selon la seconde étude, publiée par le laboratoire sur les énergies renouvelables, une surface solaire au sol de 2,8 acres (soit 0,011 km²) de panneaux solaires permettrait de produire 1 GWh d’électricité en une année.

… pour un mix électrique totalement décarboné

Après une simple multiplication, Solar City arrive à la conclusion que 6.901.824 acres (soit quelque 27.930 km²) recouverts de panneaux solaires permettraient de générer suffisamment d’électricité pour répondre à la demande nationale annuelle des États-Unis. Et ce, sans émettre une seule tonne de gaz à effet de serre.

Le coefficient d’emprise au sol utilisé par Solar City correspond à celui des installations solaires les plus performantes : celui issu des centrales photovoltaïques de plus de 20 MW équipées de panneaux à concentration à 2 axes. À titre de comparaison, il faudrait 4,4 acres (soit 0,017 km²) de panneaux solaires fixes en toiture pour produire 1 GWh en une année.

Reste la question du stockage de l’énergie. Car, par définition, l’énergie solaire est intermittente : les moments de production (tributaires du degré d’ensoleillement) ne correspondent en effet pas nécessairement aux moments de consommation. Il serait donc important de stocker une grande partie de l’énergie produite pour la restituer ultérieurement. Un défi technique qui est encore aujourd’hui irréalisable à grande échelle.

Crédit photo : ChristofferRiemer

Rédigé par : guy-belcourt

mer 15 Avr 2015
Des chercheurs de l'Institut de Technologie de Géorgie, aux États-Unis, ont annoncé avoir mis au point un nouveau type de verre intelligent capable de produire de l'énergie grâce au principe de l'effet triboélectrique. Derrière ce nom un peu barbare se…
ven 4 Oct 2013
L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (Ademe) a lancé son sixième appel à projets consacré à la biomasse. Il vise à soutenir le développement de centrales dont la production énergétique annuelle se chiffre à 1.000 tonnes équivalent…
lun 25 Jan 2016
Peu de temps après le lancement de l’appel à projets « Energies renouvelables en mer et fermes pilotes hydroliennes fluviales », OpenHydro/DCNS et EDF viennent d’immerger la première hydrolienne du parc démonstrateur de Paimpol-Bréhat. Avec le succès de cette étape,…
mer 8 Mar 2017
Très peu évoquée dans la loi de transition énergétique, la question du gaz comme énergie de complément pour les années à venir paraît pourtant essentielle. Cette énergie polyvalente serait aujourd'hui la seule capable de satisfaire les besoins thermiques des bâtiments…

COMMENTAIRES

  • Pourquoi faire encore de la publicité à ce bonimenteur qui ne fait pas mieux que d’autres entreprises, sérieuses elles, mais simplement plus de tapage médiatique : un grand show, mais des milliers de « pré- commandes » qui ne sont pas encore livrées un an plus tard.

    Une électricité 100% renouvelable : hydraulique, éolien, solaire … est possible aux Etats-Unis, à condition de mettre en place un réseau électrique digne d’un pays moderne et pas comme actuellement un réseau délabré (comme beaucoup de routes).

    D’autres études sont disponibles pour cela, provenant d’université et même d’organismes officiels (NREL).

    En France aussi, une électricité 100% renouvelable est possible d’ici 2050, en améliorant un peu l’étude de l’ADEME à ce sujet.

    Répondre
  • Et pour la fabrication des panneaux solaires, combien de co2 émis ? (fabrication chinoise probablement)
    Cout du KWh avec stockage ? Probablement 4 fois le cout actuel.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *