La 2ème édition de la WNE s'organise au Bourget - L'EnerGeek La 2ème édition de la WNE s'organise au Bourget - L'EnerGeek

La 2ème édition de la WNE s’organise au Bourget

WNEDu 28 au 30 juin prochains, la seconde édition de la World Nuclear Exhibition (WNE) se tiendra au Bourget, au nord de Paris. Les organisateurs ont souhaité s’interroger, cette année, sur la place du nucléaire dans le mix énergétique mondial.

Alors qu’elle doit finaliser la COP21 en ratifiant l’accord de Paris, la communauté internationale est plus que jamais confrontée à la question du réchauffement climatique. L’Association des Industriels Français Exportateurs du Nucléaire (AIFEN) et les autres organisateurs de la seconde édition de la World Nuclear Exhibition ont ainsi souhaité défendre la place du nucléaire dans le mix énergétique mondial, pour faciliter la transition énergétique et limiter la hausse des températures.

Comme le rappelle le président de l’AIFEN, Gérard Kottmann, « quand WNE ouvrira ses portes, ça fera 7 mois que la COP21 aura fermé les siennes. Et la COP21 a mis en valeur qu’il fallait mobiliser toutes les énergies pour réduire la part du carbone. Ce qui met en valeur le nucléaire dans la corbeille technologique ». De son côté, le directeur-adjoint de l’Agence de l’Energie Nucléaire de l’OCDE (AEN OCDE), Daniel Iracane, précise : « il ne faut pas opposer les énergies (…) si l’on veut s’inscrire dans un scénario qui limite le réchauffement planétaire à 2°C, les ENR seront là. Mais la seule énergie bas carbone qui peut produire de l’énergie de masse c’est l’énergie nucléaire, dont la part va augmenter, notamment en Chine ».

Rédigé par : jacques-mirat

ven 26 Août 2016
Avec 58 réacteurs en métropole, l’exploitant EDF doit assurer la gestion d’un vaste parc nucléaire. Pour optimiser la production et les opérations de maintenance, le directeur de la transition numérique de la production ingénierie, Pierre Beroux, souhaite développer l’usage des…
ven 23 Juin 2017
Ralenti par les tensions diplomatiques nées de la destruction par l'aviation turque d'un bombardier russe survolant la frontière syro-turque en novembre 2015, le projet nucléaire d’Akkuyu devrait repartir du bon pied et symboliser la relance de la coopération énergétique et…
lun 7 Juil 2014
[caption id="attachment_3829" align="alignleft" width="300"] photo : Luigi Rosa[/caption] L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire suisse (IFSN) vient de livrer son rapport pour l’année 2013. Il en ressort qu’aucun incident grave n’a été en signalé parmi les 34 irrégularités recensées (7…
mar 9 Août 2016
Le responsable des projets "Nouveau Nucléaire" chez EDF, Vakis Ramany, a évoqué dans une interview donnée à la revue éditée par  la Société Française de l’Energie Nucléaire (SFEN), "Revue générale nucléaire", les améliorations apportées par le numérique à la construction…

COMMENTAIRES

  • Alors que la production d’électricité nucléaire mondiale est plus faible aujourd’hui qu’il y a dix ans, ce n’est pas cette énergie du passé qui va contribuer à réduire la production d’électricité au charbon.

    Entre 2004 et 2014, la part du nucléaire est tombée de 15,7% à 10,8% de la production mondiale d’électricité.

    En Chine, la production d’électricité éolienne a dépassé celle du nucléaire depuis deux ans déjà.

    Des réacteurs nucléaires sont arrêtes aux Etats-Unis à 40 ans, malgré une extension de leur licence jusqu’à 60 ans. Pas viables économiquement. Même chose en Suède où l’arrêt de réacteurs nucléaire est planifié pour plusieurs années avant la date prévue initialement.

    Le nucléaire n’est pas complémentaire aux énergies renouvelables, mais est un frein au développement de celles-ci, en retenant de l’argent qui serait mieux investi ailleurs.

    Les énergies renouvelables ont produit 5.285 TWh d’électricité en 2014 contre seulement 2.535 TWh pour le nucléaire.

    Question « production de masse bas carbone », les renouvelables font déjà 2,1 fois mieux que le nucléaire.

    Répondre
  • Ou en sont les émissions de CO2 en Allemagne ou au Danemark qui ont mis en place beaucoup de solaire et d’éolien ? Ce sont les plus gros émetteurs et le débat est clos. Il faut ouvrir les yeux tout simplement et accepter l’évidence, là n’est pas la solution. Désolé !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *