L'Inde et la France lancent un programme de financement solaire - L'EnerGeek L'Inde et la France lancent un programme de financement solaire - L'EnerGeek

L’Inde et la France lancent un programme de financement solaire

ASI_france_Inde_photo_PMI_NULe ministre indien de l’Energie, Piyush Goyal, et la ministre française de l’Environnement, Ségolène Royal, ont annoncé vendredi 22 avril dernier, lors d’une grande réunion internationale, le lancement d’un plan de financement solaire d’un milliard de dollars. Ce nouveau programme d’investissements est destiné à simplifier et à encourager le lancement des projets énergétiques dans le cadre de l’Alliance Solaire Internationale (ASI).

L’Alliance solaire internationale, une étroite collaboration franco-indienne

Officialisée par le Premier ministre indien Narendra Modi et le Président François Hollande, à l’occasion de la conférence climatique COP21 en décembre dernier à Paris, l’Alliance solaire internationale regroupe aujourd’hui plus d’une centaine de pays dans le but d’exploiter le potentiel photovoltaïque des pays du Sud. Elle vise à permettre aux pays riches en ressources solaires situés entre le tropique du Cancer et le tropique du Capricorne (dont beaucoup ont au moins 300 jours de soleil par an) de partager des défis et des opportunités communs.

Narendra Modi souhaite en effet par ce biais réduire le coût du solaire pour donner accès à tous à cette énergie renouvelable, potentiellement abondante dans les pays du Sud, leur permettant ainsi de se développer de manière indépendante, décentralisée et durable. Cette coopération internationale accrue permettra également en parallèle de développer de nouveaux marchés pour les membres de l’Alliance via la création d’opportunités supplémentaires de projets et d’applications pour les entreprises du secteur.

Au cours de la visite de François Hollande en Inde en janvier dernier, les deux dirigeants avaient déjà posé la première pierre du siège de l’ASI à Gurgaon, une ville du sud-ouest de New Delhi. Ils s’engagent aujourd’hui dans un programme de financement indispensable pour donner vie à cette nouvelle institution et impulser une dynamique dans les pays membres.

Un programme de financement d’un milliard de dollars

Dans ce cadre, le récent sommet international sur l’ASI organisé le 22 avril dernier au siège des Nations unies à New-York, et regroupant plus de 25 pays dont les États-Unis, le Brésil, le Bangladesh et le Nigeria, fut l’occasion pour l’Inde et la France d’annoncer le lancement d’un programme commun d’une valeur potentielle d’1 milliard de dollars (884 millions d’euros) afin d’aider les pays en développement à exploiter pleinement leurs ressources solaires.

Pour Piyush Goyal, ministre indien de l’Energie, les initiatives lancées par l’ASI constituent une « réponse au plus grand défi de l’histoire de l’Humanité ». Les programmes en cours et futurs permettront selon lui, de rendre les projets solaires financièrement abordables, et serviront les intérêts des communautés agricoles dans les pays membres de l’ASI.

De son côté, Ségolène Royal a tenu « à saluer l’Inde pour son exceptionnelle coopération avec la France ». Les pays membres de l’ASI peuvent compter sur la France et l’Inde dans le cadre de programmes pour « l’énergie du futur », a ajouté la ministre française.

Crédits photo : PMI NU

Rédigé par : livingston-thomas

ven 4 Juil 2014
Selon le rapport du sénateur français Jean Bizet, rendu public le mois dernier, la coopération énergétique entre la France et l'Allemagne ne prend pas assez en compte la dimension économique de la transition énergétique. A travers les lignes de son rapport,…
jeu 3 Mar 2016
L'école de management de Grenoble et le pôle de compétitivité Tenerrdis ont décidé de lancer un Mooc sur les énergies renouvelables. Ces cours accessibles en ligne synthétisent les connaissances disponibles sur les ENR à destination du grand public. (suite…)
mar 20 Mai 2014
Présent  à l’occasion du premier forum africain sur les réseaux électriques intelligents, le ministre ivoirien de l’énergie, Adama Toungara, a réaffirmé les ambitions de son pays en matière énergétique. Si l’objectif annoncé est clair, à savoir, atteindre pour la Côte-d’Ivoire…
mer 28 Mai 2014
Areva a annoncé par voie de communiqué de presse qu'une seconde Greenergy Box venait d'être installée sur la plateforme expérimentale MYRTE. Développée conjointement par le géant du nucléaire, le laboratoire Sciences pour l’Environnement et le CEA, cette plateforme expérimentale vise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *