Un système de stockage électrique d'1 MW en projet en Finlande - L'EnerGeek Un système de stockage électrique d'1 MW en projet en Finlande - L'EnerGeek

Un système de stockage électrique d’1 MW en projet en Finlande

Batteries_stockage_Intensium Max_photo_SaftSaft, leader mondial de la conception et de la fabrication de batteries haute technologie pour l’industrie, a signé, selon un communiqué publié le lundi 25 avril dernier, un contrat avec le groupe énergétique finlandais Fortum. Ce nouveau partenariat concernera la fourniture d’un système de stockage d’énergie Li-ion (lithium-ion) à l’échelle du mégawatt pour ce qui deviendra le plus grand projet de stockage jamais testé en Europe du Nord.

Un projet-pilote inédit eu Europe du Nord

La planification du projet de système de stockage par batteries destiné à la centrale finlandaise de Suomenoja a commencé. Selon les termes du contrat entre Saft et Fortum, un dispositif de batteries conteneurisé Saft Intensium Max d’une puissance nominale de 2 mégawatts (MW) et d’une capacité de stockage d’énergie d’1 mégawatt-heure (MWh) sera installé dans la centrale électrique (charbon et gaz) exploitée par Fortum à Suomenoja (près d’Helsinki), dans le cadre du plus vaste projet-pilote lancé à ce jour dans le domaine du stockage d’électricité dans les pays nordiques.

Les travaux d’installation devraient débuter en septembre 2016, et les essais concernant l’utilisation de l’électricité stockée en octobre suivant. Le coût de ce projet est estimé à deux millions d’euros, financé à hauteur de 30 % par le ministère finlandais de l’Emploi et de l’Économie au titre des investissements dans le domaine de l’énergie.

« Nous nous réjouissons de collaborer avec Fortum dans le cadre de ce projet important et de développer les modèles commerciaux et opérationnels qui régiront les systèmes de stockage d’énergie au Li-ion dans les réseaux électriques de demain », a déclaré Glen Bowling, directeur commercial de l’activité Transports, Télécom & Réseaux Électriques de Saft.

Mettre au jour les opportunités offertes par le stockage d’énergie

Pour Tatu Kulla, responsable des opérations de Fortum, « l’augmentation de la quantité d’énergie produite par les énergies solaire et éolienne va accroître la nécessité de réguler la production d’énergie qui équilibre le réseau électrique, ainsi que le recours à de nouvelles solutions de stockage ». Lorsque le temps est ensoleillé ou venteux, la production d’énergie est importante, et la demande moins élevée. Il est donc logique de stocker l’électricité.

Grâce à ce nouveau partenariat, le groupe Fortum souhaite analyser l’utilisation optimale des batteries utilisées pour stocker l’électricité afin de maintenir l’équilibre énergétique du réseau électrique. L’étude menée lors de la première phase expérimentale réalisée en fin d’année 2016, portera principalement sur les nouvelles opportunités offertes par le stockage d’énergie, ainsi que le stockage intermédiaire et flexible de l’électricité.

« Dans ce projet, nous étudierons également la possibilité de développer de nouveaux modèles industriels intégrant le stockage de l’électricité pour des énergéticiens et leurs clients », a ajouté Tatu Kulla

Crédits photo : Saft

Rédigé par : livingston-thomas

jeu 6 Mar 2014
Les fortes pluies qui se sont abattues ces derniers temps sur l’Afrique du Sud ont eu une conséquence inattendue : le charbon, trop mouillé, ne peut plus être brûlé dans les centrales thermiques. La compagnie publique d’électricité, Eskom a dû déclenché une procédure d’urgence…
jeu 27 Avr 2017
Engagé dans un vaste plan de transformation et d'économies sur trois ans, le groupe énergétique français Engie a annoncé mercredi 19 avril 2017, la suppression de plusieurs centaines de postes dans le cadre de la réorganisation de ses fonctions support,…
lun 2 Déc 2013
Après Eurostat (organisme chargé des statistiques officielles de l'Union Européenne) et le cabinet d'audit et de conseil Deloitte, c'est au tour du politicien wallon François Bellot de dénoncer le prix de l'électricité belge. Le sénateur s'est en effet dit surpris…
mar 25 Juil 2017
Alors que fournisseurs d’énergies et autres industriels se démènent pour améliorer l’efficacité énergétique des logements via le progrès technologiques et la numérisation progressive des réseaux, la réduction de l’empreinte carbone individuelle dépend surtout de la bonne volonté de chaque consommateur.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *