Le CEA croit au projet Jupiter 1000 - L'EnerGeek

Le CEA croit au projet Jupiter 1000

jupiterLe Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) participe au projet Power to Gaz Jupiter 1000. L’objectif de l’opération consiste à convertir et stocker des surplus d’électricité sous forme de gaz.  

Le projet Jupiter 1000, coordonné par GRTgaz avec le Grand Port Maritime de Marseille, est « le premier projet Power to Gas raccordé au réseau de transport de gaz en France ». Estimé à 30 millions d’euros, il est notamment soutenu par le CEA mais aussi par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE).

Celui-ci s’inscrit dans le cadre de la transition énergétique puisqu’il « utilise l’électricité renouvelable non consommée pour produire de l’hydrogène par électrolyse de l’eau ». Hydrogène qui est ensuite combinée avec du dioxyde de carbone (CO2) pour donner un « méthane de synthèse, aux propriétés identiques à celles du gaz naturel ».

Par ailleurs, le projet Jupiter 1000 est aussi la première expérience en France de valorisation du CO2 issu des fumées industrielles. Le méthane de synthèse, une fois réinjecté dans le réseau de transport de gaz, est destiné aux industriels locaux.

Rédigé par : vincent-delong

jeu 27 Avr 2017
A la suite d'une plainte déposée en 2015 par plusieurs associations,  la Cour d'appel d'Arnhem-Leeuwarden au Pays-Bas a ordonnée, jeudi 20 avril 2017, la conduite d'une enquête pénale sur les conditions et les risques d'exploitation du plus grand gisement gazier…
mar 15 Mar 2016
Le groupe français Engie a signé début mars un protocole d’accord avec les Suisses de Susi Partners. Les deux entreprises s’intéressent effectivement au stockage de l'électricité, considéré par beaucoup comme une technologie de rupture. (suite…)
jeu 27 Août 2015
La semaine dernière, la société américaine Makai Ocean Engineering Inc. a officiellement mis en service sa centrale à énergie thermique des mers à Hawaï. La centrale onshore en est encore à une phase expérimentale et ne produira que 100 kilowatts…
jeu 28 Avr 2016
Souvent cité en exemple pour ses objectifs climatiques, le Danemark serait sur le point de revenir sur l’abandon du charbon et du gaz. Ce changement de stratégie s’explique surtout par l’explosion des prix de l’électricité liée au développement des énergies…

COMMENTAIRES

  • bjr

    voila une bonne idée d utilisé les énergies aléatoires et in constantes que l on appelle faussement énergie renouvelable

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *