Le CEA croit au projet Jupiter 1000 - L'EnerGeek Le CEA croit au projet Jupiter 1000 - L'EnerGeek

Le CEA croit au projet Jupiter 1000

jupiterLe Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) participe au projet Power to Gaz Jupiter 1000. L’objectif de l’opération consiste à convertir et stocker des surplus d’électricité sous forme de gaz.  

Le projet Jupiter 1000, coordonné par GRTgaz avec le Grand Port Maritime de Marseille, est « le premier projet Power to Gas raccordé au réseau de transport de gaz en France ». Estimé à 30 millions d’euros, il est notamment soutenu par le CEA mais aussi par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE).

Celui-ci s’inscrit dans le cadre de la transition énergétique puisqu’il « utilise l’électricité renouvelable non consommée pour produire de l’hydrogène par électrolyse de l’eau ». Hydrogène qui est ensuite combinée avec du dioxyde de carbone (CO2) pour donner un « méthane de synthèse, aux propriétés identiques à celles du gaz naturel ».

Par ailleurs, le projet Jupiter 1000 est aussi la première expérience en France de valorisation du CO2 issu des fumées industrielles. Le méthane de synthèse, une fois réinjecté dans le réseau de transport de gaz, est destiné aux industriels locaux.

Rédigé par : vincent-delong

mer 12 Fév 2014
 L'artiste américano-sénégalais Alioune Badara Thiam, alias Akon, a annoncé au cours d'une conférence de presse, mardi 11 février, à Bamako (Mali) que sa prochaine tournée  en faveur de l'électrification de l'Afrique le conduira dans neuf Etats du continent. La star…
lun 25 Mai 2015
Le groupe naval DCNS a commencé l’assemblage de ses deux hydroliennes pilotes à Brest début mai. Après la finalisation de l'assemblage, en octobre, elles seront ensuite transportées sur le site expérimental de Paimpol-Bréhat et reliées au réseau EDF. Un chantier important pour DCNS…
mar 14 Fév 2017
Outre le séisme politique déclenché par le décret dit du "Muslim ban", les premières décisions du président américain Donald Trump relatives à la politique énergétique et environnementale des Etats-Unis, ont elles aussi suscité de nombreuses réactions aussi bien dans l'opposition…
mer 26 Nov 2014
Pékin a annoncé dimanche 23 novembre la mise en route de son barrage hydroélectrique situé au Tibet, sur la rivière Yarlung Zangbo (également appelé rivière Brahmapoutre dans sa partie indienne). Ce barrage, qui vise à résoudre les problèmes de carence…

COMMENTAIRES

  • bjr

    voila une bonne idée d utilisé les énergies aléatoires et in constantes que l on appelle faussement énergie renouvelable

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *