L'Afrique pense au nucléaire civil - L'EnerGeek

L’Afrique pense au nucléaire civil

centrale de KoebergUn blog hébergé sur le site de l’émission Géopolis, diffusée au cours du JT de 13 heures sur France 2, abordait récemment la question de l’énergie en Afrique. Pour combler leur déficit énergétique, plusieurs pays du continent se tournent désormais vers le nucléaire civil.

L’Afrique du Sud est le premier pays africain à avoir connecté une centrale nucléaire à son réseau électrique. Une note du Journal Officiel précise d’ailleurs que le gouvernement se prépare à « lancer un appel d’offres pour la construction de plusieurs réacteurs nucléaires ». La production d’électricité d’origine nucléaire sera alors portée à 11 430 MW grâce aux huit nouvelles unités et à celle de Koeberg.

Toutefois, l’Afrique du Sud n’est pas le seul pays à avoir opté pour le recours à l’atome. Selon le directeur du département énergies alternatives et nucléaire au ministère ghanéen de l’énergie, Robert Sogbadji, « d’ici 2028-2030, le Ghana commencera à produire de l’électricité avec ses propres réacteurs nucléaires ». Pour porter le nucléaire à 25 % du mix électrique national, l’Institut national de recherche nucléaire ghanéen coopère actuellement avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Par ailleurs, bien d’autres pays pourraient aussi choisir la filière nucléaire pour diversifier leur mix énergétique. On peut notamment citer l’exemple du Maroc où l’objectif de 2030 est également évoqué par l’AIEA.

Rédigé par : jacques-mirat

lun 10 Avr 2017
Interrogé jeudi 30 mars 2017 sur l'avancée des négociations en Inde et la vente potentielle de six réacteurs de troisième génération à New Dehli, Xavier Ursat, le directeur exécutif du groupe EDF en charge de l'ingénierie et des projets, s'est…
mar 21 Jan 2014
D’ores et déjà réputée pour être l’une des organisations de sûreté nucléaire les plus indépendantes au monde, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) française mène une réflexion interne visant à intégrer davantage de personnes issues de la société civile au sein…
mer 13 Jan 2016
La Commission de Régulation du Nucléaire envisage d’étendre la durée d’exploitation des réacteurs américains jusqu’à 80 ans. Si cette stratégie est confirmée, l’obtention d’une nouvelle licence par les opérateurs sera conditionnée au respect des consignes de sûreté élaborées grâce aux…
jeu 31 Jan 2013
Actuellement à l’arrêt suite à la catastrophe de Fukushima, la centrale japonaise de Kashiwazaki-Kariwa est la plus puissante installation nucléaire du monde (7.965 MW). Conformément à la volonté du gouvernement nippon, elle devrait être relancée après la réalisation de travaux de…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *