Hinkley Point ne sera pas reporté - L'EnerGeek Hinkley Point ne sera pas reporté - L'EnerGeek

Hinkley Point ne sera pas reporté

HinkleyPointL’hypothèse d’un report du projet de centrale nucléaire d’Hinkley Point a été écartée par le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy. Auditionné à l’Assemblée nationale, il a notamment indiqué qu’un tel scénario conduirait le gouvernement britannique « à se tourner vers des solutions alternatives ».

La construction de deux réacteurs EPR en Grande Bretagne ne sera pas reportée selon le PDG de l’énergéticien tricolore. Reuters relaye ainsi les explications livrées par le dirigeant à la commission d’enquête parlementaire sur les coûts du nucléaire, sur les conséquences d’une telle décision : « Le contrat pour différence (garantissant les prix futurs NDLR) deviendrait caduque, nous aurions à tout renégocier ; le partenariat avec nos coopérants chinois serait remis en cause. »

Qui plus est, ce choix serait fortement préjudiciable pour l’entreprise car « le projet Hinkley Point est rentable (…) avec un taux de rentabilité de 9 % par an » assure Jean-Bernard Lévy. Pour financer cette opération, le groupe devra néanmoins céder des actifs. A ce sujet, le PDG d’EDF a notamment précisé : « Nous allons céder des participations minoritaires, nous allons céder des actifs de production qui émettent beaucoup de dioxyde de carbone et nous envisageons de céder jusqu’à 50 % du capital de RTE ».

Rédigé par : jacques-mirat

ven 13 Déc 2013
Si la catastrophe de Fukushima a montré les failles de la filière nucléaire japonaise (les normes de sûreté ont depuis été rehaussées et une nouvelle agence de contrôle a été créée), le pays continue de compter sur l’atome pour produire…
mar 28 Avr 2015
Après plusieurs années de planification et de retard, la Russie devrait finalement lancer sa première centrale nucléaire flottante pour le mois d'octobre 2016 dans le port sibérien de Pevek, selon les récentes déclarations du Vice-Premier ministre du gouvernement russe Dmitri…
mar 5 Août 2014
L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) poursuit ses examens décennaux sur les réacteurs du parc français, examens destinés à s'assurer que le fonctionnement des installations garantit des conditions de sécurité optimales. L'ASN impose dans ce cadre, la mise en œuvre de mesures…
lun 31 Août 2015
Le Japon n’est pas le seul pays à avoir revu ses normes de sûreté nucléaire à la suite de la catastrophe de Fukushima. L’ensemble des pays qui exploitent l’énergie nucléaire ont en tiré des enseignements, à l’image de la France.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *