L'ADEME soutient deux projets solaires de production d'eau chaude - L'EnerGeek

L’ADEME soutient deux projets solaires de production d’eau chaude

Châteaubriant_panorama_photo_Oie_blancheL’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et le ministère de l’Écologie ont révélé les deux lauréats de l’appel à projets relatif au développement de grandes installations solaires thermiques : un bailleur social implanté dans la région Rhône-Alpes et la ville de Châteaubriant. En misant sur la production d’une chaleur d’origine renouvelable, ces deux projets vont permettre de réduire le recours aux énergies fossiles polluantes, et donc réduire les émissions françaises de CO2.

Un appel d’offres lancé par l’ADEME

Lancé en février 2015 par l’ADEME sur demande de Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, cet appel à projets vise à dynamiser la production d’eau chaude renouvelable dans l’Hexagone ; financé par le Fonds chaleur, il va permettre de financer la construction de dispositifs solaires de plus de 300 mètres carrés sur des bâtiments qui ont d’importants besoins en eau chaude (logements collectifs, bâtiments agricoles ou industriels etc.).

Le premier projet est porté par Grand Lyon Habitat, un bailleur social de la région Rhône-Alpes. Il s’agira de déployer 1.040 mètres carrés de capteurs solaires dans trois résidences situées dans la métropole de Lyon (dans les communes de Fontaines-sur-Saône, Saint-Genis-Laval et Vénissieux).

Grand Lyon Habitat compte ainsi solariser quelque 1.080 logements de son parc locatif. Ce projet renouvelable s’intègre d’ailleurs à sa stratégie de réhabilitation de son patrimoine immobilier : le bailleur social lyonnais souhaite en effet sensibiliser ses locataires aux démarches écoresponsables tout en renforçant sa maîtrise de ses dépenses énergétiques.

Un second appel à projets

Le second projet lauréat est la construction d’une centrale solaire au cœur de la ville de Châteaubriant, dans les Pays de la Loire. Une fois sa construction achevée, cette installation renouvelable de 1.700 m² sera raccordée au réseau de chaleur de la municipalité : elle permettra de fournir de la chaleur à un quartier composé de 520 logements, deux piscines, un hôpital, un lycée et une entreprise agro-alimentaire.

La centrale solaire de Châteaubriant permettra de produire 900 MWh d’énergie thermique chaque année : un volume assuré par un contrat de garantie des résultats solaires engageant le bureau d’étude, le fabricant, l’installateur et l’exploitant. La commune assure que le projet entrainera une baisse tarifaire pour les usagers.

L’ADEME a ouvert une seconde session d’appels à projets. Les organismes souhaitant déposer un dossier de candidature devaient le faire sur un site dédié avant le 5 avril prochain.

Crédit photo : Oie blanche

Rédigé par : guy-belcourt

jeu 27 Août 2015
La semaine dernière, la société américaine Makai Ocean Engineering Inc. a officiellement mis en service sa centrale à énergie thermique des mers à Hawaï. La centrale onshore en est encore à une phase expérimentale et ne produira que 100 kilowatts…
dim 2 Oct 2016
Sur son blog Médiapart, le directeur général de wpd offshore France, Vincent Balès, vante le potentiel de développement des énergies marines renouvelables en France et en Europe. Toutefois, afin d’optimiser leur exploitation, l’industriel adresse plusieurs propositions aux pouvoirs publics visant à renforcer…
mer 27 Avr 2016
Les pays membres de l'Union européenne ont réaffirmé en décembre dernier, au cours de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique, leur objectif de réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030.…
ven 18 Avr 2014
Certaines filières d’énergie renouvelable comme l’éolien terrestre, pourraient bien se voir supprimer les subventions et le régime dérogatoire dont elles bénéficient actuellement. C’est en tous cas ce que préconise le CRE dans son dernier rapport sur les coûts et la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *