Les Français encore majoritairement pour le nucléaire - L'EnerGeek

Les Français encore majoritairement pour le nucléaire

Vues aériennes du CNPE de Dampierre en BurlyDans un sondage réalisé par OpinionWay pour Tilder et LCI, on apprend que 62 % des Français refusent d’abandonner le nucléaire. En France, l’énergie atomique représente plus de 220 000 emplois et assure 76 % de notre consommation d’électricité en émettant très peu de CO2.

Du 9 au 10 mars 2016, sur internet, un échantillon de 1 011 personnes représentatif de la population française a été interrogé sur la politique énergétique à suivre. A la question : « Faut-il abandonner la production d’électricité nucléaire en France ? », 67 % des Français ont répondu négativement. Un soutient qui conforte le nucléaire comme une énergie d’avenir dans l’hexagone.

Il est vrai qu’en France la filière représente tout de même 2 500 entreprises et 220 000 salariés, tandis qu’elle permet par ailleurs aux Français de bénéficier d’une électricité très compétitive. Enfin, la Société Française de l’Energie Nucléaire (SFEN) rappelle aussi que 97 % de l’électricité est déjà bas-carbone grâce au mix énergétique très nucléarisé.

Rédigé par : jacques-mirat

mar 27 Jan 2015
En visite officielle en Inde la semaine dernière, le président américain Barack Obama s'est affiché tout sourire aux côtés du premier ministre indien Narendra Modi. Un sourire de circonstance qui en dit long sur les avancées et les nouvelles perspectives…
Le pétrole est la seule énergie qui, en 2015, a vu sa consommation augmenter dans les pays du G20, dans un contexte de ralentissement de la croissance et d'augmentation des préoccupations de sobriété énergétique. C'est du moins ce qu'affirme Enerdata,…
mar 4 Fév 2014
Le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) a annoncé, lundi 3 février, dans un document d’une centaine de pages que la France a élaboré un nouveau plan de réponse à un accident nucléaire ou radiologique…
jeu 3 Juil 2014
Engagement de la campagne présidentielle de François Hollande, la fermeture de la centrale nucléaire alsacienne semble acquise même si les colonnes des Echos parlent cette semaine d'un scénario alternatif : fermer deux autres réacteurs plutôt que ceux de Fessenheim. D’une part car les…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *