Johannes Teyssen tente de rassurer E.ON - L'EnerGeek Johannes Teyssen tente de rassurer E.ON - L'EnerGeek

Johannes Teyssen tente de rassurer E.ON

EON NucleaireAprès avoir révélé une perte de 7 milliards d’euros en 2015, l’énergéticien allemand E.ON redoute l’année 2016. Et pour cause, la situation de l’entreprise ne va guère s’améliorer au cours des douze prochains mois.

Analysés par le président du directoire d’E.ON, Johannes Teyssen, les chiffres du leader de l’énergie « reflètent le changement structurel profond que le secteur traverse et qui se poursuit cette année ». Le groupe a enregistré une forte baisse de son résultat opérationnel mais conserve la même stratégie. A savoir : « la scission de l’entreprise en deux entités ».

Le chef d’entreprise est déterminé à persévérer, même s’il prévient que « la voie pour y parvenir sera plus dure et plus longue que prévue ». A la suite des choix concernant le mix énergétique germanique, notamment la décision d’arrêter le nucléaire en 2022 mais aussi de la chute des prix de gros de l’électricité, la santé financière des énergéticiens allemands s’est considérablement détériorée. Il y a quelques jours, son concurrent RWE affichait d’ailleurs pareillement des difficultés.

Rédigé par : jacques-mirat

lun 8 Déc 2014
La centrale nucléaire de Paks, située en Hongrie, à 5 kilomètres de la ville du même nom, a obtenue samedi 27 novembre la licence qui prolonge de 20 ans la durée de vie de son second réacteur. À la suite…
lun 29 Avr 2013
Après le réacteur 1, en juillet 2011 , c'est le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Fessenheim qui vient de recevoir une autorisation de poursuite d'exploitation pour dix années supplémentaires. Cette autorisation a été délivrée par l'ASN (Autorité de…
jeu 29 Sep 2016
Pour la déléguée générale de la Société française d'énergie nucléaire (SFEN), Valérie Faudon, le développement de l'industrie nucléaire représente une aventure technologique à l'instar de la conquête spatiale. Malgré la relative jeunesse de l'énergie atomique, elle ouvre en effet de…
ven 27 Mar 2015
La centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne a accueilli cette semaine les équipes de la Force d'action rapide du nucléaire (FARN) pour une opération de simulation grandeur nature. Un exercice qui aura permis à cette force spécialisée dans les scénarios catastrophes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *