L'Afrique inaugure son premier aéroport à énergie solaire - L'EnerGeek

L’Afrique inaugure son premier aéroport à énergie solaire

Aéroport_solaire_photo_CIALSi le transport aérien est régulièrement pointé du doigt pour ses émissions de gaz à effet de serre, la tendance aux énergies renouvelables s’accélère et promet pour l’avenir des installations aériennes plus durables. Le gouvernement sud-africain, par exemple, a inauguré le samedi 26 février dernier le premier aéroport du continent à fonctionner à l’énergie photovoltaïque. Situé dans la ville de George en Afrique du Sud, cette installation a pour objectif de parvenir à l’autosuffisance énergétique.

L’aéroport de George, premier aéroport solaire africain

L’aéroport de George, aéroport domestique situé dans la province du Cap-Occidental, à 432 km à l’est du Cap et à 330 km à l’ouest de Port Elizabeth, a été équipé d’une centrale solaire regroupant plus de 200 m2 de panneaux photovoltaïques et capable de produire actuellement près de 250.000 kW d’électricité. De quoi couvrir dans un premier temps plus de 41 % des besoins électriques de l’aéroport.

Inaugurée la semaine dernière par la ministre des Transports, Dipuo Peters, cette nouvelle installation aura nécessité plus de dix millions de dollars d’investissements et devrait produire à terme plus de 750.000 kW, permettant ainsi à cette infrastructure aéroportuaire d’atteindre l’autosuffisance énergétique.

En cas de surplus de production, l’aéroport pourrait même se muer en fournisseur d’énergie et revendre un partie de son électricité à la compagnie nationale sud-africaine Eskom.

Vers un transport aérien autonome en énergie ?

Précurseur, l’Afrique du Sud n’est pourtant pas le premier pays à se doter d’une telle installation. Avant l’aéroport de George, celui de Cochin, aéroport international situé dans le Sud de l’Inde, est devenu le 18 août dernier le premier au monde à ne fonctionner qu’à l’énergie solaire. Le projet, mené par Bosch pendant deux ans, permet aujourd’hui de fournir une puissance de 12 MW via l’exploitation d’une ferme solaire de 46.000 panneaux solaires répartis sur 20 hectares. Selon le communiqué du Cochin International Airport Limited, cet immense parc photovoltaïque permettra d’économiser 300.000 tonnes d’émission de CO2 sur les 25 prochaines années.

L’aéroport de George reste quant à lui une structure de taille modeste, n’accueillant environ que 600.000 passagers par an, mais la compagnie publique Airports Company South Africa à l’origine du projet et gestionnaire de six aéroports à l’échelle nationale, n’entend pas s’arrêter en si bon chemin.

Elle souhaiterait à terme alimenter l’ensemble de ses infrastructures à base d’énergie solaire et se passer ainsi du réseau électrique national. Plusieurs projets similaires ont été lancés pour cela récemment sur les sites de l’aéroport international d’Upington (situé à l’Ouest) et de Kimberley (au centre du pays).

Crédits photo : CIAL (Cochin Airport)

Rédigé par : livingston-thomas

Pour le co-fondateur du Breakthrough Institute, Michael Shellenberger, la transition énergétique à l’échelle mondiale n’est pas à l’ordre du jour. En effet, il affirme que lors des dix dernières années, la part des énergies propres a diminué tandis que celle…
lun 16 Juin 2014
Avec l'arrivée des groupes français EDF et Bouygues en tant que partenaires techniques du projet, la centrale biomasse ivoirienne Biovea semble plus que jamais lancée sur les rails de son ouverture, prévue fin 2015. Porté par la société Biokala, ce…
L’OCDE vient de publier ses « examens environnementaux », dans lesquels une partie entière est consacrée aux objectifs de la France. D’après les experts de l’organisation internationale, qui se sont intéressés aux politiques publiques appliquées au cours des dix dernières…
ven 16 Mai 2014
Alors que la majorité des  grands barrages français ont été construits il y a plusieurs décennies, les chantiers hydrauliques sont devenus de plus en plus rare. Un nouveau chantier de ce type est donc un petit événement, d’autant plus quand…

COMMENTAIRES

  • Production en KWh normalement. Y-a-t-il stockage, sinon compensé par quoi ? Et un avion, ça consomme combien, converti en KWh ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *