Deux vols d'essais réussis pour l'avion solaire Solar Impulse - L'EnerGeek Deux vols d'essais réussis pour l'avion solaire Solar Impulse - L'EnerGeek

Deux vols d’essais réussis pour l’avion solaire Solar Impulse

Solar_Impulse_photo_Solar ImpulseSolar Impulse, c’est (bientôt) reparti ! L’avion solaire vient en effet de réussir avec succès ses premiers vols d’essais à Hawaï, où il était immobilisé depuis juillet dernier à cause de problèmes techniques. Bertrand Piccard aux commandes, Solar Impulse devrait donc prochainement reprendre son tour du monde, direction Phoenix en Arizona (Etats-Unis).

Deux succès pour l’avions suisse

« Le premier vol d’essai est un succès », a annoncé l’équipe Solar Impulse le 27 février dernier sur son blog. L’avion solaire, piloté par Markus Scherdel, a décollé sans encombre de l’aéroport de Kalaeloa (à Hawaï) pour un vol d’une heure et demie à une altitude de 2.400 mètres. Ce premier vol visait à vérifier le bon fonctionnement de l’appareil, et notamment de ses systèmes de stabilisation et de refroidissement.

Un second vol d’essai a ensuite était organisé le 4 mars pour vérifier le comportement de l’appareil et de ses équipements en hautes altitudes. L’équipe a signé une seconde réussite : l’avion a atteint sans aucun problème une altitude de 8.500 mètres au-dessus du Pacifique, permettant en outre de tester le fonctionnement du système d’oxygène.

Face aux succès de ces deux vols d’essais, l’entrainement des pilotes devrait reprendre dans les jours qui viennent. André Borschberg et Bertrand Piccard, les deux pilotes à l’origine de ce projet d’avion solaire, espèrent pouvoir reprendre leur tentative de tour du monde d’ici le 20 avril.

Un tour du monde à l’énergie solaire

Solar Impulse a débuté son tour du monde il y a un an, le 9 mars 2015, à Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis). Recouvert par plus de 17.000 cellules photovoltaïques, et équipé de batteries de stockage d’électricité qui lui permettent de voler 24 heures sur 24, l’avion suisse a parcouru quelque 18.000 kilomètres (soit un peu plus de la moitié de son trajet de 35.000 kilomètres) grâce à la seule énergie solaire.

Le périple de Solar Impulse s’est cependant stoppé net en juillet dernier à Hawaï, après une exceptionnelle huitième étape pendant laquelle le record du monde de vol en solitaire a été battu : parti de Nagoya, au Japon, l’avion s’est posé 117 heures et 52 minutes plus tard dans le sud de l’île d’Hawaï.

Il a parcouru pendant ces 5 jours 8.200 kilomètres. Des conditions de vol particulièrement difficiles (vents violents et passages en dessus de 9.000 mètres d’altitude) qui ont cependant endommagées ses batteries et son système d’assistance au pilotage, l’empêchant de redécoller.

Les soucis techniques désormais réglés, Solar Impulse s’apprête désormais à reprendre la route du ciel. Sa prochaine étape, la neuvième, lui permettra de rejoindre l’aéroport de Phoenix, dans l’Etat américain de l’Arizona.

Crédit photo : Solar Impulse

Rédigé par : guy-belcourt

mar 14 Fév 2017
Fort d'une performance conforme à la trajectoire annoncée en 2016 et d'une bonne tenue des activités opérationnelles, le groupe français EDF devrait poursuivre sa stratégie et confirmer ses objectifs pour l'exercice en cours. Malgré un Ebitda (excédent brut d’exploitation) en…
jeu 3 Mar 2016
L'école de management de Grenoble et le pôle de compétitivité Tenerrdis ont décidé de lancer un Mooc sur les énergies renouvelables. Ces cours accessibles en ligne synthétisent les connaissances disponibles sur les ENR à destination du grand public. (suite…)
ven 9 Sep 2016
Depuis la reprise du pôle énergie d’Alstom, General Electric emploie approximativement 100 000 salariés en Europe. Mais alors que l’entreprise se présente comme « une référence mondiale du management », une grève est prévue vendredi 8 septembre pour protester contre son plan de…
mar 13 Mai 2014
Un ingénieux dispositif de gestion et de stockage d'énergie au moyen d'air comprimé a été présenté ce lundi 12 mai à l'EPFL, l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Baptisée HyPES, cette nouvelle technologie permettrait de stocker de manière efficiente la production…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *