La construction de l'EPR de Taishan progresse - L'EnerGeek La construction de l'EPR de Taishan progresse - L'EnerGeek

La construction de l’EPR de Taishan progresse

TaishanLa Chine compte sur l’énergie nucléaire pour répondre à la hausse de ses besoins en électricité. Dans ce contexte, elle a notamment décidé de faire confiance à la technologie française, en lançant la construction de deux EPR à Taishan. Il y a quelques jours, l’industriel asiatique CGN a confirmé la bonne progression des travaux pour ces réacteurs de troisième génération.

Alors que le président chinois Xi Jinping se rendra à Washington pour assister à un sommet sur la sécurité nucléaire, organisé dans la capitale américaine les 31 mars et 1er avril prochains, le géant asiatique s’impose progressivement comme un leader du secteur. En effet, Pékin a rappelé encore récemment son intention de développer l’énergie atomique dans son mix énergétique, notamment lors de la présentation du 13e Plan quinquennal qui débutait en 2016.

Et justement, selon l’agence de presse Reuters, le groupe China General Nuclear (CGN) aurait affirmé que « le projet de construction de deux réacteurs nucléaires EPR à Taishan dans le sud-est de la Chine est en bonne voie ». Séduite par les garanties en matière d’efficacité et surtout de sécurité des réacteurs français, la Chine s’est engagée depuis longtemps dans une coopération avec les constructeurs tricolores que sont Areva et EDF. Une alliance qui devrait prochainement être renforcée avec le lancement du chantier de Hinkley Point.

Rédigé par : jacques-mirat

sam 30 Juil 2016
Les deux industriels du nucléaire viennent de conclure un partenariat stratégique pour l'avenir de la filière nucléaire française. Ils ont signé jeudi 28 juillet un protocole d’accord pour la cession de New ANP, la branche réacteurs d'Areva, à EDF, tout en s'engageant à…
lun 8 Juin 2015
Si les grandes crues dévastatrices au Sud de la vallée du Rhône se font plutôt rares, elles ne sont pas impossibles et présentaient une menace éventuelle pour la sûreté du site nucléaire du Tricastin dans l'éventualité d'une crue exceptionnelle. Un risque…
mer 27 Avr 2016
Le groupe Toshiba vient d’annoncer la dépréciation de sa filiale Westinghouse, à hauteur de 2,3 milliards de dollars. Malgré cela, la firme japonaise a pu revoir à la hausse ses résultats pour 2015 et espère à présent avoir lavé les…
jeu 10 Déc 2015
Immédiatement après la catastrophe de Fukushima, la chancelière allemande a décidé de sortir du nucléaire sans concertation avec ses partenaires. Aujourd’hui le président de la commission économie et énergie au Bundestag, Peter Ramsauer, regrette cette précipitation à l’origine, selon lui, des…

COMMENTAIRES

  • Sauf que :

    – leur construction a déjà plus d’un an de retard sur le planning

    – la sécurité n’est pas une préoccupation des chinois et l’ASN français s’inquiète de la médiocrité des contrôles, du manque de clarté du fonctionnement de son homologue chinois et du manque de coopération de celui-ci sur les problèmes de sécurité.

    Le réacteur étant de conception française, les problèmes de sécurité soulevés en Finlande et à Flamanville doivent bien être aussi présents en Chine.

    Mais il suffit de fermer les yeux pour ne rien voir.

    Ne pas s’étonner si le premier EPR causant une catastrophe sera l’un des deux construits en Chine.

    Répondre
    • La Chine a mis en chantier environ 30 centrales nucléaires, le nucléaire est un élément important de la réduction des émissions de CO2. Les Chinois vont mettre en service Taishan avant Flamanville. En France nous avons un sujet tabou qui est le lancement éventuel d’un chantier de centrale nucléaire. AREVA n’a plus de commandes et est en quasi faillite et le gouvernement se trouve devant un problème: le besoin de recapitalisation d’EdF. J’ai visité à 4 reprises la Chine et lors de mon premier voyage en 2011 j’ai vu la pollution des centrales thermiques au charbon. Ce qui parait incroyable c’est que les Chinois proposent leur EPR pour Hinkeey Point …

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *