Un accord international prévoit le gel de la production pétrolière - L'EnerGeek

Un accord international prévoit le gel de la production pétrolière

pétroleLes producteurs de pétrole tentent de réagir à la chute des cours pétroliers. Ainsi, l’Arabie saoudite, la Russie, le Venezuela et le Qatar viennent d’annoncer la signature d’un accord visant à « geler la production ». De nouvelles mesures pourraient être prises dans les prochains mois.

D’après le ministre de l’énergie et de l’industrie qatari, Mohammed Saleh al-Sada : « Afin de stabiliser les marchés pétroliers, les quatre pays sont convenus de geler la production à son niveau de janvier, pourvu que les autres grands producteurs fassent de même ». Cette mesure serait selon lui prise dans l’intérêt de l’économie mondiale qui souffre de la forte fluctuation des prix des hydrocarbures.

En effet, pour le ministre saoudien du pétrole, Ali al-Nouaïm, l’objectif est de « répondre à la demande et stabiliser les prix ». Un choix qui serait cependant à l’origine de la nouvelle baisse des prix du baril de brent selon Le Figaro. C’est probablement la raison pour laquelle M. al-Nouaïm a précisé qu’il s’agissait « d’un processus que nous évaluerons dans les tout prochains mois pour décider si d’autres mesures sont nécessaires pour stabiliser le marché ».

Rédigé par : jacques-mirat

lun 12 Déc 2016
Les pays producteurs de pétrole ont annoncé samedi 10 décembre à Vienne la conclusion d'un nouvel accord de réduction de la production associant au pacte de limitation précédemment conclu entre les membres de l'Opep, les producteurs non membres de l'organisation.…
mar 30 Mai 2017
A l’instar des groupes français EDF ou Engie, l’énergéticien danois se désengage lui aussi progressivement de ses activités liées aux combustibles fossiles les plus polluants. Dong Energy a annoncé mercredi 24 mai dernier, la vente de ses activités de production…
mar 6 Juin 2017
A l’instar de la Chine et de l’Union européenne, l’Inde s’est elle aussi posée en défenseur de l’accord de Paris sur le climat suite au retrait américain annoncé par Donald Trump jeudi 1er juin 2017. Narendra Modi, le Premier ministre…
sam 10 Oct 2015
Alors que Shell vient de renoncer aux forages au large de l’Alaska, pourtant autorisés par Barack Obama, des chercheurs allemands s’inquiètent du réchauffement climatique et de la montée du niveau de la mer. D’après le Climate Impact Research, « si nous…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *