Le parc nucléaire français adapté à la transition énergétique selon Jean-Bernard Lévy - L'EnerGeek Le parc nucléaire français adapté à la transition énergétique selon Jean-Bernard Lévy - L'EnerGeek

Le parc nucléaire français adapté à la transition énergétique selon Jean-Bernard Lévy

parcnucleaireDepuis l’adoption de la loi sur la transition énergétique en août dernier, on connait plus précisément les modalités de la transition énergétique en France. Ainsi, pour rééquilibrer son mix énergétique, la France devra augmenter la part des ENR et conserver la puissance installée du nucléaire. Dans une interview au journal Le Monde, le PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy estime que « 63 gigawatts est un plafond, mais un plancher ».

Dans la loi de transition énergétique, la part du nucléaire dans la production électrique française a été fixée à 50% en 2025. Interrogé sur les moyens pour atteindre cet objectif, le responsable de l’exploitant des centrales nucléaires françaises assure que « notre parc nucléaire doit continuer de fonctionner à son niveau actuel ». Aujourd’hui, l’atome nous permet effectivement non seulement d’obtenir une indépendance énergétique, mais surtout d’émettre très peu de dioxyde de carbone ; à titre indicatif, on peut souligner que « la moyenne européenne est à 325 grammes par kilowattheure contre 15 grammes pour l’Hexagone ».

Toujours dans le souci de respecter les mesures proposées par le gouvernement et adoptées par le parlement, l’énergéticien  de nous assurer que « nous allons garder notre parc au niveau où il est aujourd’hui. Lorsque le réacteur de Flammanville sera disponible, nous devrons retirer deux réacteurs ». En d’autres termes, « il n’y a pas d’autres fermetures de prévues dans les dix ans à venir ». Un choix conforme à la stratégie CAP2030  qui consiste à « s’orienter vers les fillières d’avenir » et notamment à « doubler les capacités d’EDF dans les énergies renouvelables  en Europe d’ici quinze ans ».

Rédigé par : jacques-mirat

ven 29 Jan 2016
A l’issue de son conseil d’administration du 27 janvier dernier, EDF a confirmé son offre de 2,5 milliards d’euros pour reprendre l'activité réacteurs d’Areva. L’électricien français se prépare ainsi à écrire une nouvelle page de l’histoire atomique française. (suite…)
lun 11 Fév 2013
Le 6 février, Alstom et Renova Energia ont signé un accord pour la construction de 440 éoliennes dans l’Etat de Bahia au Brésil. Ce protocole d’accord représente le plus important projet d’éolien terrestre pour Alstom. Les deux entreprises se sont…
lun 9 Déc 2013
Pendant le séminaire organisé au Palais du peuple de Pékin pour fêter le 30ème anniversaire de la coopération franco-chinoise dans le nucléaire civil, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et Arnaud Montebourg, ministre du Redressement Productif, ont défendu le nucléaire qu'ils…
lun 2 Mai 2016
Accompagné de la ministre de l'Energie, de l'Environnement et de la Mer, Ségolène Royal, le président de la République, François Hollande, était présent les 25 et 26 avril derniers lors de la 4ème conférence environnementale du quinquennat. Le chef de…

COMMENTAIRES

  • Doubles les énergies renouvelables ? C’est un gag ? C’est déjà ce qui plombe les comptes d’EDF en créant des surcapacités électriques faisant fondre les prix de gros à 28 euros le MWh, en provoquant un énorme manque à gagner. Ou alors EDF pofiter de ce secteur très subventionné (les enr) pour compenser ce qu’il perd ailleurs avec le nucléaire, mais par là-même il contribue aussi à la chûte des prix.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *