EDF va investir pour maintenir une électricité « moins chère que dans les pays voisins » - L'EnerGeek

EDF va investir pour maintenir une électricité « moins chère que dans les pays voisins »

Ape1Invité de la matinale d’RTL le mardi 16 février dernier, le PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy a expliqué que l’entreprise publique ne verserait pas de « dividendes en cash » à l’Etat, actionnaire majoritaire. Cette décision a été prise par les pouvoirs publics eux-mêmes, qui octroient donc 1,8 milliard d’euros supplémentaires à l’énergéticien pour réaliser ses ambitions en 2016.

L’année 2016 sera « bonne » pour EDF selon son président Jean-Bernard Lévy. Ce dernier a indiqué au micro d’RTL que l’entreprise allait réaliser des gigantesques investissements afin de « faire en sorte que les Français continuent de payer leur électricité nettement moins chère que dans les pays voisins ». De plus, l’électricien s’est engagé dans de nombreux projets comme celui du Grand Carénage et se prépare également à en entamer la construction des deux EPR en Angleterre.

Pour mener de front tous ces chantiers, le champion de l’énergie tricolore peut compter sur la confiance de ses partenaires chinois mais aussi sur une décision financière stratégique de l’Agence de Participation de l’Etat. Selon le journal Le Figaro, « l’Etat optera pour le versement en actions du solde sur dividende ». Autrement dit, l’Etat actionnaire renonce à récupérer des dividendes en cash pour 2015, ce qui permet ipso facto d’augmenter le capital de l’entreprise de 1,8 milliards d’euros.

EDF, selon les termes de la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal, est « l’opérateur de la transition énergétique ». L’électricité fournie par l’entreprise, en grande partie nucléaire et renouvelable, est effectivement bas carbone, puisqu’elle n’émet quasiment pas de gaz à effet de serre. Le groupe s’est également lancé dans un développement ambitieux de ces énergies vertes et entend doubler leur part dans sa production énergétique d’ici 2030 – de 28 à plus de 50 gigawatts.

Rédigé par : jacques-mirat

mer 22 Avr 2015
Après l’annonce par l’ASN de la découverte d’une anomalie concernant la composition de la cuve de l’EPR de Flamanville, plusieurs voix se sont élevées pour mettre en doute l’avenir du chantier. Une perspective depuis réfutée par la ministre de l’Energie…
ven 7 Avr 2017
Malgré les pressions de Ségolène Royal qui souhaitait acter officiellement par décret la fermeture de la centrale nucléaire alsacienne avant la fin du quinquennat de François Hollande, la procédure prévue dans ce cadre ne sera enclenchée que "dans les six…
ven 23 Août 2013
Philippe Martin, le ministre de l’Energie, a accordé une interview au Nouvel Observateur avant de participer aux journées d’été du parti Europe Ecologie les Verts (EELV). Dans cet entretien il confirme la fermeture de la centrale de Fessenheim d’ici la…
lun 5 Déc 2016
Délaissé depuis 2015 en raison d'un prix sur le marché de gros de l'électricité plus intéressant, l'Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique) a connu ces derniers mois un regain d'intérêt de la part des fournisseurs d'énergie alternatifs. Selon un…

COMMENTAIRES

  • C’est donc le contribuable qui paie le prix des problème de gestion /investissement d’EDF. Et il n’ont même pas honte de l’annoncer !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *