Tuile solaire Panotron : quand photovoltaïque rime avec discrétion - L'EnerGeek Tuile solaire Panotron : quand photovoltaïque rime avec discrétion - L'EnerGeek

Tuile solaire Panotron : quand photovoltaïque rime avec discrétion

tuiles_solaires_photo_PanotronL’intégration de panneaux photovoltaïques au bâtiment (toiture ou façade) est une pratique qui se développe chaque année un peu plus. Afin de réduire son empreinte carbone, le distributeur de gaz Cosvegaz a décidé d’intégrer des panneaux solaires sur la toiture de son bâtiment, situé dans la commune de Cossonay en Suisse. Il a fait appel à la start-up Panotron et son concept de tuile solaire photovoltaïque, une technologie qui allie production d’électricité et discrétion.

Une tuile photovoltaïque en terre cuite

Si les avantages environnementaux et énergétiques d’un panneau solaire sont aujourd’hui indiscutables, il en est tout autrement de son esthétique. Imposant et peu gracieux, avec une dominante de couleurs sombres, le panneau solaire n’est en effet pas réputé pour son charme et, parfois, il rebute les propriétaires soucieux de l’apparence de leur bâtiments.

C’est pour remédier à ce frein au développement de l’énergie solaire que la start-up suisse Panotron s’est lancée il y a quatre ans dans la fabrication et la distribution de tuiles photovoltaïques en terre cuite. Le principe est simple : réduire la taille des cellules photovoltaïques monocristallines afin de les intégrer dans une tuile entièrement en terre cuite. Le résultat se présente donc comme une tuile d’apparence traditionnelle mais qui permet de générer de l’électricité 100% renouvelable.

Ces modules solaires s’intègrent parfaitement aux contours d’une toiture et permettent de produire de l’électricité propre de manière discrète, sans dénaturer l’apparence d’un bâtiment. Cette invention suisse se révèle donc particulièrement utile dans les zones où la protection des monuments et de l’esthétique apparait comme une contrainte pour le développement urbain.

Le toit garde son étanchéité

L’installation de la tuile solaire Panotron s’effectue en même temps que la pose de nouvelles tuiles en terre cuite. Aucune opération de perçage n’est donc nécessaire, assurant au toit une étanchéité totale (un autre avantage mis en avant par les concepteurs de la tuile solaire).

« Pour l’heure, les tuiles ont un format unique, mais cela va se développer. Leur couleur est bleu foncé pour des raisons techniques. En résumé, cela permet de garantir une meilleure rentabilité en termes de production. Mais notre but est d’élargir notre offre pour que les plaques correspondent le plus possible à la teinte de chaque toiture », explique Roberto Ricciuti, conseiller technique et responsable des ventes.

Seule ombre au tableau, une surface de couverture réduite de 30% par rapport à un panneau solaire classique. Du fait de leur intégration dans une tuile en terre cuite, les cellules solaires ne recouvrent donc pas l’intégralité de la toiture. Un inconvénient qui rend la tuile Panotron moins rentable sur de larges toits rectangulaires.

Crédit photo : Panotron

Rédigé par : guy-belcourt

jeu 19 Mai 2016
Le premier parc à produire de l’électricité à partir des courants marins a été lancé en France, au large de Paimpol-Bréhat, dans le Finistère. Une seconde hydrolienne a été mise à l’eau le 13 mai dernier, confirmant le lancement d’une…
jeu 24 Mar 2016
Particulièrement adaptées aux conditions difficiles des milieux tropicaux, les centrales électriques hybrides s'imposent dans certains cas comme les seules alternatives possibles aux installations électriques 100 % thermique. C'est notamment le cas dans les îles Maldives qui devraient inaugurer prochainement la…
ven 14 Avr 2017
Déjà bien implanté dans le secteur de l'énergie solaire en Inde, via sa filiale Solairedirect India, le groupe français Engie continue de miser sur les énergies renouvelables, conformément à l’objectif de l’Etat indien d’accélérer sa transition énergétique. Il a annoncé,…
lun 22 Août 2016
Au début de l’été, l'Association des ingénieurs territoriaux de France (AITF) visitait le plus grand barrage d’Europe situé dans les Hautes-Alpes, en France. Le 21 août dernier, le magazine Sept à Huit, diffusé sur TF1, consacrait également un reportage à…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *