Efficacité énergétique : vers un retour en grâce des ampoules à incandescence ? - L'EnerGeek Efficacité énergétique : vers un retour en grâce des ampoules à incandescence ? - L'EnerGeek

Efficacité énergétique : vers un retour en grâce des ampoules à incandescence ?

ampoule_efficaicté_énergétique_photo_renierLongtemps stigmatisées pour leur déperdition d’énergie en comparaison aux ampoules Led plus économes, les ampoules à filament pourraient bien revenir sur le devant de la scène. Une étude réalisée par des scientifiques américains démontre en effet comment recycler la lumière perdue sous forme de chaleur pour augmenter de manière significative l’efficacité énergétique de ces ampoules, et leur permettre de concurrencer à nouveau les modèles actuels.

Exploiter la chaleur des ampoules à filament

Si le système du filament parcouru par un courant, caractéristique des ampoules à incandescence, génère de la lumière, il engendre également une grosse déperdition d’énergie sous la forme de chaleur. Une raison pour laquelle ces ampoules ont été retirées du marché français le 31 décembre 2012 et remplacées par des ampoules fluorescentes (CFL) et des ampoules Led. Ces dernières sont certes plus chères à l’achat mais consomment très peu d’énergie. Une ampoule incandescente de 40 W par exemple est aussi lumineuse qu’une version fluorescente de 15 W et une version LED de 7W.

« Lorsque 20 photons sont émis par une lampe à incandescence, 1 seul est visible à l’œil humain et les 19 autres sont gaspillés en chaleur », explique Peter Bermel, professeur adjoint à l’université de Purdue aux Etats-Unis. Un manque d’efficacité énergétique problématique pour lequel ce professeur propose désormais une alternative.

Selon un article publié dans la revue Nature Nanotechnology, son équipe de recherche de l’université de Purdue, dans l’Indiana, en collaboration avec le Massachussets Institute of Technology (MIT), serait en effet parvenue à concevoir une ampoule capable de « manger » la chaleur qu’elle dégage afin de la transformer en énergie, et d’augmenter ainsi considérablement son efficacité énergétique.

Des ampoules potentiellement plus performantes que les Led

Dans les faits, ces ampoules nouvelle génération contiennent comme les anciens modèles un filament métallique chauffé, qui émet un peu de lumière et beaucoup de chaleur, à la différence près qu’elles empêchent la dispersion de cette chaleur. Elles sont pour cela équipées d’un filtre constitué de plusieurs couches de matériaux tels que le dioxyde de silicium ou le dioxyde detantale, et permettent de laisser passer le photon de lumière visible et de renvoyer vers le filament les 19 photons de rayonnement infrarouge. Ces derniers participent alors à l’échauffement du filament.

Si le premier prototype élaboré par l’équipe atteignait les 6,6 % de rendement lumineux, leurs simulations numériques leur permettent d’ores et déjà d’espérer atteindre les 40 %. Des résultats enthousiasmants à comparer avec les 3 % des lampes à incandescence classiques, les 15 % des lampes fluocompactes, ou les 29% de rendement lumineux proposés par les Led les plus performantes actuellement en développement.

Crédits photo : Renier

Rédigé par : livingston-thomas

jeu 9 Mar 2017
Très prometteur, le marché chinois de la voiture électrique est aussi très réglementé et très difficile d'accès pour les constructeurs étrangers. Si aucun constructeur autre que chinois n'était autorisé jusqu'à présent à vendre des véhicules électriques en Chine, les nouvelles…
mer 27 Mar 2013
En une décennie, le Portugal a fait passer la part des énergies renouvelables dans sa production d’électricité de 34% à 47%. Le Portugal tout comme l’Espagne, qui a développé les énergies vertes, font de la péninsule ibérique une région à…
mar 24 Jan 2017
Le froid s’est installé en France, et avec lui le pays doit faire face à un pic de consommation énergétique. De quoi entraîner quelques interrogations pour les foyers français : comment faire pour réguler sa consommation énergétique ? Quelles astuces pour ne pas…
jeu 9 Fév 2017
Si la nouvelle administration au pouvoir aux Etats-Unis ne semble pas vouloir prendre au sérieux le réchauffement des températures, le changement climatique pourrait pourtant avoir de fâcheuses conséquences sur le réseau électrique américain à long terme. Une étude publiée le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *