Free Electric : pédaler pour une électricité gratuite et renouvelable - L'EnerGeek

Free Electric : pédaler pour une électricité gratuite et renouvelable

vélo_production_énergie_photo_free_electricAlors que plus d’un milliard de personnes dans le monde vivent toujours sans électricité, voilà une innovation qui pourrait bien bouleverser la vie des nombreuses populations privées d’énergie au quotidien. Le nouveau dispositif Free Electric, créé par le mouvement « Billions in change », propose en effet de canaliser l’énergie mécanique du corps par l’intermédiaire d’un vélo générateur, permettant de produire une électricité gratuite et accessible à tous contre quelques coups de pédale.

Une électricité gratuite et inépuisable pour tous

Mise au point par le milliardaire indien Manoj Bharvaga, dans le cadre de sa compagnie « Billions in change », cette innovation entend mettre l’électricité gratuite à la portée de tous en faisant pénétrer des vélos-générateurs dans l’habitat individuel, et profiter de l’énergie humaine comme moyen de production renouvelable. Si le dispositif n’a rien de nouveau en soi, l’innovation de Free Electric réside surtout dans les performances de son rendement énergétique qui surpasse aujourd’hui largement ceux des vélos-générateurs standards.

Alors que les vélos qui peuplent progressivement les halls de gares et d’aéroports (autant pour divertir les voyageurs que pour créer de l’énergie) permettent d’alimenter une ampoule lorsque l’on pédale en continu, le système Free Electric peut quant à lui alimenter 24 ampoules, un ventilateur, un chargeur de téléphone et un chargeur de tablette en même temps. Au total, une heure de pédalage sur ce vélo d’appartement révolutionnaire fournit assez d’énergie à une maison pour 24 heures.

Intégrer au sein d’un dispositif autonome de production, ce vélo permet également d’éviter les inconvénients d’un branchement au réseau comme les pannes de courant régulières dans certains pays, et les dangers sanitaires liés à l’utilisation quotidienne des lampes à pétrole ou du bois de chauffe dans les foyers.

Une solution prometteuse pour l’électrification rurale des pays en développement

Ce vélo serait donc capable de fournir de l’électricité gratuite sans centrale, ni combustibles fossiles, avec la seule force des jambes. Une caractéristique qui en fait aujourd’hui une alternative prometteuse dans les pays en développement encore largement sous équipés en installations de production électrique.

De nombreux pays d’Afrique et d’Asie, par exemple, ne disposent encore aujourd’hui que d’un réseau électrique partiel et des régions entières sont toujours privées d’électricité et de lumière une fois la nuit tombée. Manoj Bhargava souhaiterait donc en faire bénéficier l’ensemble des pays en voie de développement et l’Inde en priorité, et prévoit d’ores et déjà de distribuer plus de 10.000 unités pour la seule année 2016.

La production à l’échelle industrielle est prévue, à terme, pour moins de 100 euros l’unité. Un coût des plus raisonnables qui devrait assurer un déploiement rapide de cette innovation dans les pays du sud donc, mais également dans les pays industrialisés, à l’affût désormais de toutes les solutions de production durable favorables à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la lutte contre le changement climatique.

Crédits photo : Billions in change

Rédigé par : livingston-thomas

jeu 19 Mai 2016
Le premier parc à produire de l’électricité à partir des courants marins a été lancé en France, au large de Paimpol-Bréhat, dans le Finistère. Une seconde hydrolienne a été mise à l’eau le 13 mai dernier, confirmant le lancement d’une…
lun 20 Jan 2014
Le Président de la République François Hollande a annoncé, mardi 14 janvier pendant sa conférence de presse, sa volonté de créer une "grande entreprise franco-allemande pour la transition énergétique". Prenant pour exemple la réussite du modèle Airbus dans l'aéronautique, le…
mer 25 Juin 2014
Quelques mois après EDF, c’est au tour de Bouygues de se positionner sur le marché de la maintenance des panneaux solaires à partir des drones. Munis de caméras thermiques, ces machines volantes peuvent en effet détecter très rapidement les défauts…
mer 23 Nov 2016
Freinés par plusieurs recours administratifs déposés par des opposants à l'énergie éolienne, les trois projets de parcs éoliens offshore menés par l'énergéticien au large des côtes françaises ne pourront être mis en service avant 2021. Un retard qui devrait logiquement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *