Centrale thermique de Fuzhou : un modèle de coopération industrielle - L'EnerGeek

Centrale thermique de Fuzhou : un modèle de coopération industrielle

Sans titre1

Avec 6 mois d’avance sur le planning initial, la 1ère tranche de la centrale thermique de Fuzhou, en Chine, a été mise en service industriel le 29 décembre 2015. Un record mondial de rapidité pour ce type de construction.

EDF a été partenaire de la construction de cette centrale dont le chantier a commencé en 2014. L’énergéticien français s’est associé à China Datang Corporation (CDT) au sein d’une coentreprise, dont le but était de construire et d’exploiter une centrale thermique « supercritique » de 2000 MW – deux unités de 1000 MW chacune. Une technologie qui permet non seulement un meilleur rendement, mais qui est aussi beaucoup plus respectueuse de l’environnement, avec une réduction sensible des émissions polluantes.

C’est la première fois qu’EDF développe un outil de ce type, dans un pays qui fait désormais de la réduction des émissions de CO2 un axe prioritaire. Pour EDF, il s’agissait de participer à un projet lui permettant de se « maintenir et même d’accroître » ses compétences « dans un domaine de dernière génération ». Ce développement s’inscrit également dans la démarche de transition énergétique engagée par EDF. Cette démarche vise à investir uniquement dans les projets utilisant les meilleures technologies émettant un plus faible volume de CO2, en remplacement d’anciennes installations très polluantes. La centrale de Fuzhou, du fait de son très haut rendement, participe de manière importante à l’amélioration du bilan carbone.

La première tranche de la centrale de Fuzhou représente une prouesse industrielle, détenant le record mondial de la durée de construction la plus courte, pour une unité de production thermique à haut rendement : 22 mois et 6 jours. La complémentarité entre les équipes a porté ses fruits dans la joint-venture EDF/Datang ; cinq salariés d’EDF occupent des postes de management et dix participent à la supervision du chantier. Les échanges d’expertise entre les équipes franco-chinoises, sur des méthodes d’ingénierie, de réalisation et d’essais ont fortement contribué au succès.

 La dernière étape du projet est attendue pour la fin du mois de mars 2016, avec la mise en service de la seconde unité de la centrale.

Rédigé par : jacques-mirat

mer 27 Avr 2016
Les pays membres de l'Union européenne ont réaffirmé en décembre dernier, au cours de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique, leur objectif de réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030.…
mer 28 Juin 2017
Interrogé sur BFMTV/RMC vendredi 23 juin 2017, le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire a détaillé les premières mesures qu’il compte mettre en œuvre en matière de politique énergétique. Fervent défenseur de l’environnement, Nicolas Hulot entend notamment donner…
jeu 16 Mar 2017
Le groupe énergétique français a finalisé cette semaine la cession à l'Etat polonais de sa centrale thermique de Polaniec dans le cadre d'un accord signé le 23 décembre 2016 avec le groupe public Enea. Cette opération, réalisée pour un montant de…
mar 13 Juin 2017
Si l'on peut logiquement se réjouir d’une année 2016 record en matière de raccordements d’installations renouvelables, le douzième rapport annuel REN21, publié mardi 6 juin 2017 par l'association éponyme, se veut légèrement moins optimiste. Cette étude de référence pour de…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *