Energies renouvelables : investissements records dans le monde en 2015 - L'EnerGeek

Energies renouvelables : investissements records dans le monde en 2015

énergies_renouvelables_investissements_2015_photo_Mat_FascioneMalgré les craintes liées à la chute des prix des combustibles fossiles (pétrole, gaz, charbon), les énergies renouvelables ont conservé leur dynamique en 2015 et enregistré une hausse des investissements dans le monde. Plus de 320 milliards de dollars ont ainsi été investis dans les énergies vertes l’année dernière à l’échelle internationale, solaire et éolien en tête.

Des énergies solaires et éoliennes compétitives

Selon une étude publiée par l’agence Bloomberg New Energie Finance (BNEF) le jeudi 14 janvier dernier, les investissements dans les énergies renouvelables sont en hausse de 4 % par rapport à 2014, et atteignent 329,3 milliards de dollars dans le monde. Ce niveau dépasse ainsi le précédent record établi en 2011 (317,9 milliards de dollars).

Cette performance met surtout en avant la bonne santé et la compétitivité du solaire et de l’éolien, qui représentent environ la moitié des capacités de production d’électricité dans le monde, toutes sources confondues (fossile, nucléaire et renouvelable). Au total, 64 gigawatts de capacité éolienne et 57 gigawatts de solaire photovoltaïque ont été ajoutés en 2015.

Cette progression n’était pourtant pas gagnée d’avance alors que plusieurs éléments conjoncturels, notamment la chute des prix des matières premières fossiles l’an dernier, auraient pu réduire les investissements dans les énergies renouvelables. La baisse des coûts des technologies, impliquant que l’on peut installer autant de capacités pour un investissement moindre, la force du dollar et la faiblesse de l’économie européenne, sont autant de phénomènes qui auraient aussi pu limiter le montant global investi, et inverser la tendance.

Des investissements en baisse en Europe et en France

Dans le détail, la Chine reste largement en tête avec 110,5 milliards investis, en hausse de 17 % par rapport à 2014. Les Etats-Unis confortent leur seconde place avec un marché en progression de 8 % et des investissements qui atteignent 56 milliards de dollars. En revanche, l’Europe est à la peine avec un investissement qui atteint son plus bas niveau depuis 2006, en baisse de 18 % avec 58,5 milliards de dollars. Seul le Royaume-Uni tire son épingle du jeu et enregistre une hausse de 24 %.

« La faiblesse continue de l’économie européenne a provoqué une baisse significative des investissements », a déclaré Michael Taylor, expert financier de l’Irena, lors de la deuxième et dernière journée de l’assemblée générale de cette organisation intergouvernementale à Abou Dhabi.

En France, les investissements ont chuté de 53%, passant de 6,2 milliards d’euros en 2014 à 2,9 milliard en 2015, en raison, selon les analystes, de la forte baisse des grands projets. La contribution traditionnelle des producteurs d’électricité à ces investissements a en effet sombré de 3,6 milliards d’euros en 2014 à 0,9 milliard en 2015, une situation « préoccupante » de la France qui aurait dû avoir 16% d’énergies renouvelables en 2014, pour atteindre 23% d’énergie renouvelables en 2020.

La France affiche de ce fait un « vrai retard » dans la répartition de l’effort renouvelable, et se situe en dessous de la moyenne européenne qui place à 15% la part des renouvelables dans la consommation d’énergie.

Crédits photo : Mat Fascione

Rédigé par : livingston-thomas

lun 24 Juin 2013
L'inauguration de la centrale solaire de Verrerie s'est déroulée vendredi 14 juin à Néoules, dans le Var. Elle a été mise en place par le groupe Akuo Energy et Sun Power (une filiale du groupe Total). Grâce à sa puissance…
mer 14 Déc 2016
A l'heure où la lutte contre le changement climatique et la transition énergétique nécessitent de plus en plus de moyens, les investissements en faveur du climat n'avancent plus. Selon le groupe de réflexion I4CE émanant de la Caisse des Dépôts,…
jeu 23 Fév 2017
De passage en Polynésie française, la ministre des outre-mer Ericka Bareigts a salué mardi 21 février la politique énergétique menée au sein de cette collectivité plus que jamais menacée par le réchauffement des températures. La Polynésie a en effet implanté…
mar 1 Août 2017
Considéré comme une alternative propre et durable pour le stockage des énergies renouvelables intermittentes, l'hydrogène reste toutefois encore assez peu compétitif au regard des coûts de production qu'il implique. Un manque d’efficacité et de compétitivité auquel les chercheurs de l'Institut…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *