L'Algérie nourrit de l'ambition pour les énergies renouvelables - L'EnerGeek L'Algérie nourrit de l'ambition pour les énergies renouvelables - L'EnerGeek

L’Algérie nourrit de l’ambition pour les énergies renouvelables

AlgérieAlors que la lutte contre le réchauffement climatique est devenue l’objectif de l’ensemble de la communauté internationale, l’Algérie contribue activement à la transition énergétique. Le pays qui dispose pourtant d’importantes réserves d’hydrocarbures veut désormais développer l’industrie photovoltaïque pour assurer sa production d’électricité.

Pour lutter contre le réchauffement climatique, tous les participants de la COP21, dont l’Algérie, se sont engagés à développer les énergies renouvelables. Dans ce contexte, le directeur du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER), Noureddine Yassa, rappelle que « 14 centrales électriques photovoltaïques d’une capacité installée de 268 mégawatts (MW) ont été mises en service en 2015 ».

Au total, ces opérations représentent un investissement de 70 milliards de DA, tandis que chaque centrale est à l’origine de la création de 50 emplois. A l’avenir, les objectifs fixés par le Programme national de développement des énergies renouvelables (PNR) prévoient d’atteindre les 13 575 MW d’énergie solaire à l’horizon 2030.

Pour respecter ce rythme soutenu, l’Algérie pourra notamment compter sur la coopération de l’Union européenne. En effet, le commissaire européen à l’énergie, Miguel Arias Cañete, a réaffirmé son intention de « soutenir l’Algérie dans la mise en œuvre de sa stratégie nationale pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique ».

Rédigé par : jacques-mirat

mar 5 Nov 2013
Selon une étude publiée jeudi 31 octobre par l'Agence néerlandaise d'évaluation environnementale (PBL), la hausse des émissions de CO2 dans le monde s'est ralentie en 2012. Alors que les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté en moyenne…
sam 22 Avr 2017
Faut-il être une grande ville avec de gros moyens pour mettre en œuvre une stratégie de transition énergétique ambitieuse ? La petite ville de Langouët, dans l’Ille-et-Vilaine, ne compte que 600 habitants et pourtant elle s’est lancée un pari fou en…
lun 20 Fév 2017
Si le processus de méthanisation est bien connu pour la revalorisation énergétique des déchets verts en provenance de l'agriculture ou de l'industrie agroalimentaire, il n'avait encore jamais été appliqué à une échelle industrielle sur les déchets domestiques. C'est ce que…
mar 6 Août 2013
En service depuis 45 ans, l’usine marémotrice de la Rance (Ille-et-Vilaine) est aujourd’hui encore une installation quasi unique au monde : seule une autre centrale, située en Corée du Sud, permet de produire de l’électricité à l’échelle industrielle grâce à…

COMMENTAIRES

  • Cela n’a rien à voir avec l COP 21. L’Algérie doit reduire la part de l’électricité produite à partir des hydrocarbures pour pouvoir maintenir le niveau des exportations de celles ci. Cela est dû à une explosion de la demande locale en énergie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *