L'aéroport Paris-Le Bourget se lance dans la géothermie - L'EnerGeek

L’aéroport Paris-Le Bourget se lance dans la géothermie

photo_aéroport_paris_le_bourgetPremier aéroport d’affaires en Europe, Paris-Le Bourget entame sa transition énergétique et mise sur la géothermie de faible profondeur avec pour objectif d’éviter l’émission d’environ 120 tonnes de CO2 par an. Le groupe a mis en service fin 2015 une nouvelle installation géothermique lui permettant de répondre à plus de 70% de ses besoins internes en chauffage.

Exploiter l’inertie thermique des sous-sols à faible profondeur

Depuis plusieurs années, Aéroports de Paris (ADP) travaille à la mise en œuvre de nouveaux moyens de production d’énergie renouvelable sur l’aéroport Paris-Le Bourget. Une étude et des sondages-tests ont mis en évidence le potentiel du sous-sol de l’aéroport, et l’ont conduit à opter pour une installation de géothermie assortie d’une ombrière solaire, toutes deux opérationnelles depuis la fin de l’année 2015.

Cette technologie consiste à exploiter l’inertie thermique du sous-sol à 100 m de profondeur, pour en extraire les calories à l’aide d’une pompe à chaleur électrique. En parallèle, une ombrière solaire offrant 600 m² de toiture photovoltaïque a été mise en place devant les anciens locaux d’Air France Industries, pour compenser la consommation électrique de la pompe à chaleur et alimenter sept bornes de recharge pour véhicules électriques.

Les calories du sol sont ensuite prélevées à l’aide de 40 sondes géothermiques verticales implantées sur 2500 m² permettant d’alimenter en chaud un bâtiment de bureaux et d’entrepôt de près de 13 000 m2.

Le système produit également du froid qui alimente le réseau de froid du site. Le rendement est donc amélioré par la possibilité de production simultanée de froid et de chaud.

Diminuer son empreinte environnementale

Partie intégrante de la stratégie de développement durable du groupe, cette nouvelle installation permettra à l’aéroport de mieux maîtriser l’impact de ses activités sur l’environnement. Produisant 650 MW/h de chaleur et 400 MW/h de froid, elle évite dès aujourd’hui l’émission d’environ 120 tonnes de gaz à effet de serre par an, et fournit une énergie renouvelable suffisante pour chauffer 93 logements.

Paris-Le Bourget entend à terme réduire de 50 % les émissions de CO2 par passager sur ses infrastructures aéroportuaires au cours de la période 2009- 2020, tout en établissant sa part d’énergies renouvelables dans sa consommation finale à 15 % en 2020.

« La mise en place de centrales géothermiques en 2011 à Paris-Orly, à biomasse en 2012 et photovoltaïques en 2013 à Paris-Charles de Gaulle nous a permis de diminuer d’environ 27 000 tonnes par an nos rejets carbonés », précise Didier Hamon, secrétaire général d’ADP en charge de l’environnement.

Crédits photo : Aéroport Paris-Le Bourget

Rédigé par : livingston-thomas

lun 16 Mai 2016
Si l'éolien offshore se développe rapidement en Europe et promet une capacité de production non négligeable, il pourrait également faire face très rapidement à de nombreuses difficultés, telles que la raréfaction des sites d'accueil, l'augmentation des coûts, l'impact sur l'environnement…
mer 25 Jan 2017
Le maire de Bordeaux Alain Juppé était présent mardi 24 janvier au palais de congrès pour inaugurer les 18èmes Assises européennes de la Transition Énergétique organisées du 24 au 26 janvier 2017 dans la cité girondine. Un rendez-vous annuel dont…
ven 3 Juin 2016
Quand arrive la fonte des neiges, chaque année,  EDF mène une opération de mise en transparence sur le barrage de Castillon. Pendant 10 jours, des techniciens sont intervenus pour réaliser la maintenance de l’infrastructure hydroélectrique. (suite…)
mer 12 Avr 2017
La Californie a produit pour la première fois, au mois de mars dernier, près de 40% de son électricité grâce à son énergie solaire. Un record pour cet état de l'ouest des Etats-Unis qui n'est toutefois pas dénué d'effets pervers…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *