Le Bundestag regrette la précipitation de l’Allemagne à sortir du nucléaire - L'EnerGeek

Le Bundestag regrette la précipitation de l’Allemagne à sortir du nucléaire

BundesImmédiatement après la catastrophe de Fukushima, la chancelière allemande a décidé de sortir du nucléaire sans concertation avec ses partenaires. Aujourd’hui le président de la commission économie et énergie au Bundestag, Peter Ramsauer, regrette cette précipitation à l’origine, selon lui, des tensions actuelles sur le marché de l’électricité européen.

Dans une interview au quotidien suisse Le Temps, le président de la commission économie et énergie au Bundestag, Peter Ramsauer, constate que la transition énergétique allemande a été « très mal coordonnée avec les pays voisins ». D’après le responsable politique, « elle occasionne des tensions entre les Länder mais aussi sur le marché européen de l’électricité ».

En effet, les subventions allemandes destinées aux énergies renouvelables (éolien et photovoltaïque) auraient fait chuter le prix du marché de l’énergie. En Suisse, l’hydroélectricité qui représente 55% de la production nationale, habituellement considérée comme peu coûteuse, est devenue non rentable. Les autorités helvétiques ont de fait prévu une aide de 300 millions de francs par an pour le secteur.

Pour Peter Ramsauer, « la sortie précipitée du nucléaire en Allemagne est en partie responsable de cette situation ». Il estime par ailleurs que « l’arrêt de neuf centrales en 2011 était une réaction de panique suite à Fukushima », et s’inquiète désormais des déséquilibres de la politique énergétique de son pays.

Rédigé par : jacques-mirat

mar 1 Mar 2016
En transposant la directive européenne 2011/70/EURATOM du Conseil du 19 juillet 2011, la France modernise son code de l’environnement et s’adapte au cadre communautaire pour une gestion responsable et sûre du combustible usé et des déchets radioactifs. (suite…)
mar 17 Mai 2016
Dans "Uranium africain, une histoire globale" qu'elle vient de publier, la professeure d'histoire à l'Université du Michigan Gabrielle Hecht fait le point sur l’état des réserves d'uranium situées de l’autre côté de la méditerranée.  (suite…)
jeu 7 Mar 2013
En association avec les groupes japonais Itochu et Mitsubishi, GDF-Suez s’est porté candidat pour la construction de la deuxième centrale nucléaire turque située à Sinop, sur le littoral de la Mer Noire. D’un coût compris entre 20 et 25 milliards…
ven 25 Mar 2016
Devant les députés britanniques, le patron de la filiale britannique d’EDF a confirmé « dans les délais et dans le budget » le projet de Hinkley Point. L’électricien français devra construire deux EPR de l’autre côté de la Manche et dynamiser au…

COMMENTAIRES

  • le titre est erroné: Ramsauer ne représente pas « le Bundestag » (l’assemblée nationale). Et encore moins le peuple allemand. Il est par contre connu pour son conservatisme (membre de la CSU) et sa proximité avec le milieu des affaires. Manque de recherche ou flou recherché ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *