L'Australie cherche un centre pour les déchets nucléaires - L'EnerGeek

L’Australie cherche un centre pour les déchets nucléaires

AustraleLes déchets radioactifs du réacteur Hifar ont été rapatriés en Australie après avoir été retraités en France. Actuellement entreposés au complexe nucléaire de Lucas Heights qui appartient à l’Agence australienne des sciences et technologies nucléaires (ANSTO), un comité indépendant doit encore déterminer le site du futur centre national de stockage des déchets radioactifs.

En Australie, le réacteur Hifar a été mis en service en 1958 puis remplacé par le réacteur Opal en 2006/2007. Entre 1999 et 2004, l’Australie aura cependant confié ses déchets radioactifs à Areva pour qu’ils soient retraités sur le site de La Hague. Désormais vitrifiés, ils ont été rapatriés par bateau au port de Kembla.

Seulement, depuis plusieurs années, la question du stockage des déchets continue de faire débat sur l’île. Ainsi, une commission indépendante a été nommée par le gouvernement pour choisir le site du futur centre national de stockage des déchets radioactifs. Actuellement, ils sont conservés dans une annexe de l’ANSTO à Lucas Heights mais cette solution divise les experts.

Tandis que certains préconisent de conserver le combustible usagé sur ce site protégé, d’autres recommandent de « regrouper tous les déchets pour mieux les gérer »… Une fois ce débat tranché, l’Australie pourrait également accepter de récupérer des déchets venus de l’étranger. Selon Caroline Lafargue (ABC/Radio Australia),  « une commission royale d’enquête planche actuellement sur le sujet ».

Rédigé par : jacques-mirat

ven 6 Mar 2015
La Corée du Sud et l'Arabie Saoudite ont annoncé la signature d'un protocole d'entente dans le domaine de l'énergie nucléaire. Signé le mardi 3 mars à l'occasion de la visite officielle de la présidente coréenne Park Geun-hye à Ryad, cet…
mar 28 Fév 2017
Le 1er février, la Députée Barbara Romagnan présentait son rapport sur la faisabilité technique et financière du démantèlement des installations nucléaires. Quelques jours plus tard, le 22 février, la commission du développement durable de l’Assemblée Nationale auditionnait cette fois le…
lun 15 Avr 2013
La nouvelle instance nucléaire japonaise a proposé un ensemble de nouvelles règles destinées à renforcer la sûreté nucléaire. Pendant 30 jours, ces nouvelles normes seront soumises à l’appréciation du public. Une fois les commentaires laissés par le public japonais analysés,…
jeu 11 Juil 2013
Du 27 au 29 juin dernier, s’est déroulée à Saint-Pétersbourg la conférence ministérielle internationale sur l’énergie nucléaire, organisée par le géant russe du nucléaire Rosatom. Plusieurs experts du nucléaire s’y sont réunis pour faire un état des lieux de la…

COMMENTAIRES

  • Le 4° generation LFR plombe liquide c’est par peu dechets:pour moi la solution pour 1-2-3° generation c’est traiter au plasma tres fort plus 8.000 ° le dechet vraimont nucleaire et totes les dechet dangeroux inclus eternit -abestum et radiologie medicale.On peut faire une accord Europe-Australia pour le traitment dechets mais sur le technologie plasma.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *