Superphénix : le démantèlement avance - L'EnerGeek Superphénix : le démantèlement avance - L'EnerGeek

Superphénix : le démantèlement avance

SuperphenixPour un montant de « plusieurs dizaines de millions d’euros », Areva vient de signer un contrat lui confiant la responsabilité de démanteler le réacteur nucléaire Superphénix. C’est la première fois en France que de pareilles opérations seront réalisées sur un réacteur de plus de 1.000 mégawatts de puissance.

Malgré ses difficultés financières, Areva est parvenue à s’entendre avec EDF pour gérer le démantèlement du Superphénix. Ce réacteur nucléaire d’une puissance de 1 240 MW a fonctionné durant une dizaine d’années avant que le gouvernement de Lionel Jospin décide sa fermeture. Depuis 1999, EDF s’évertue à mettre hors service l’installation et vient de confier à Areva le soin de poursuivre les opérations.

Sur le site de Creys-Malville, l’entreprise dirigée par Philippe Knoche doit désormais s’occuper de démanteler les équipements internes de la cuve. Pour plusieurs dizaines de millions d’euros, elle est entre autres chargée de réaliser des études préalables puis des travaux de démantèlement des équipements. Par ailleurs, le marché porte également sur le conditionnement des déchets du réacteur.

Les travaux vont être confiés à l’entité Démantèlement et services d’Areva, qui emploiera jusqu’à 50 salariés lors du pic de chantier. Ils dureront jusqu’en 2024 ; une fois le démantèlement de la cuve terminé, 4 années seront encore nécessaires afin de démolir les bâtiments.

Rédigé par : jacques-mirat

mar 22 Mar 2016
Après l’émotion de Fukushima, l’Allemagne voulait tourner la page du nucléaire quitte à retourner au charbon pendant un temps. Aujourd’hui, pour arrêter précipitamment leurs réacteurs, les exploitants EON, RWE et Vattenfall, réclament des indemnités, une demande examinée par la Cour…
ven 11 Juil 2014
Le gestionnaire du réseau éclectique belge tire la sonnette d’alarme. Selon Elia la sûreté d’alimentation électrique sera précaire au cours des prochains hivers si les réacteurs nucléaires de Doel 3 et de Tihange 2 ne sont pas remis en service.…
ven 12 Déc 2014
Si le chantier de Flamanville est le plus souvent évoqué pour les aléas de son calendrier, ce projet mené conjointement par EDF et Areva, est aussi source d'investissements et de développement économique local pour la région Basse-Normandie. Un engagement réaffirmé…
lun 29 Avr 2013
Après le réacteur 1, en juillet 2011 , c'est le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Fessenheim qui vient de recevoir une autorisation de poursuite d'exploitation pour dix années supplémentaires. Cette autorisation a été délivrée par l'ASN (Autorité de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *